« Les Anges de Babylone » – Ghislain Gilberti

Lu en : Avril 2020

Les anges de babylonePour la lecture de ce deuxième opus de la trilogie des ombres, les mêmes qualificatifs que ceux que j’avais utilisés pour le premier tome (mon avis ici) me reviennent : musclé et dynamique. Ne vous laissez pas impressionner par la taille de ce pavé car, tout comme le premier, il se dévore !

On avait laissé Cécile Sanchez en assez mauvaise posture à la fin du tome précédent. En effet, malgré sa ténacité et les résultats saisissants auxquels elle était parvenue, l’enquête sur borderline s’était terminée par… Naaaaan, vous n’avez pas cru que j’allais vraiment vous spoiler le tome 1 ?? 

Donc Cécile Sanchez rempile pour une nouvelle bataille dans la guerre contre Borderline, une organisation criminelle qui s’organise autour du trafic de drogue. Eux qui, pour rappeler à qui de droit leur toute-puissance et reprendre leur légitimité dans des quartiers qui leur avaient été raflés suite à leur nécessaire réorganisation, ne lésinent pas sur les moyens. Inhumanité et efficacité sont les mots d’ordre de cette bande d’implacables psychopathes, mieux organisée que jamais. Mais Cécile Sanchez est toujours, elle aussi, débordante de hargne et est probablement la seule capable d’organiser leur déconvenue. Elle est donc celle à abattre… En renfort, une nouvelle tête : Sandrine Torterotot. Une fois encore, l’auteur dépeint des caractères féminins solides et j’ai à nouveau ressenti cette approche respectueuse des femmes qui ont un rôle primordial dans l’intrigue.

Borderline et son organisation à la mécanique parfaitement huilée est bien plus qu’un cartel. Mais l’auteur n’a pas encore décidé de nous donner toutes les clés, et il faudra attendre septembre pour voir satisfaite notre légitime curiosité. Mais en attendant, l’auteur nous permet une nouvelle immersion glaçante auprès de ses têtes pensantes. Personne ne peut aimer les membres cruels de Borderline ! Et pourtant… Pourtant, par son écriture immersive, un soupçon de respect s’insinue dans notre esprit. C’est bien connu que les voyous ont un code d’honneur ! Et pour le coup, on se met malgré nous à s’attacher à certains membres de Borderline en nous horrifiant nous-mêmes qu’une telle chose se produise ! M’enfin ! Des assassins, des trafiquants ! Qu’est-ce qui nous prend de tenter de les comprendre ? La « Voix » qui s’insinue en nous, c’est celle qui naît du talent de l’auteur…

Dans ces pages, c’est l’enfer en permanence. Borderline met à feu et à sang tout ce qui gêne sur son passage avec une violence qui semble n’avoir aucune limite. De frappes chirurgicales à attaques inhumaines, on avance dans une intrigue foisonnante et complexe, mais tellement prenante ! L’écriture frénétique nous prend à la gorge et nous coupe le souffle pour nous entraîner jusqu’à la dernière page qui, loin d’être une délivrance, ne fera que nous asphyxier un peu plus… L’attente sera terrible… Le K.O. n’est pas loin, mais j’ai hâte de remonter sur le ring pour connaître l’issue de cet emblématique duel du Bien contre le Mal.

 

6 réflexions sur “« Les Anges de Babylone » – Ghislain Gilberti

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s