Lecture Commune de Christel & Nath #3 :« Ils étaient cinq » – Sandrine Destombes

Lu en : Décembre 2020

Ils étaient cinq par Destombes

L’une des auteures coups de cœur de Christel en 2020 fut Sandrine Destombes, dont elle a dévoré l’œuvre. Ce titre en commun était une bonne occasion de réitérer l’expérience Lecture Commune, qui se multipliera certainement tout au long de l’année !

De Sandrine Destombes, je ne connaissais que « les jumeaux de Piolenc » et « Madame B« , deux excellents romans pourtant très différents l’un de l’autre, tandis que Chrystel n’avait plus que celui-là à lire.

L’avis de Christel

Après un enchaînement de quelques déceptions littéraires, il me fallait une valeur sûre pour renouer avec le bonheur de la lecture. J’ai donc sorti de ma PAL le seul Sandrine Destombes que je n’avais pas encore lu. Après avoir adoré sa trilogie avec Max Tellier pour héroïne (l’Arlequin, la faiseuse d’anges et Ainsi sera-t-il), j’ai été enchantée de retrouver Antoine Brémont, mais cette fois-ci dans le rôle principal.

Antoine Brémont n’est pas un gendarme comme les autres, il est capitaine de la DSC, la cellule française de profilage. Et quand il reçoit une vidéo de torture qui lui est personnellement adressée, il comprend qu’il est le seul à pouvoir résoudre cette enquête. Mais pour ce faire, il devra affronter ses propres cauchemars, car si c’est lui qui a été choisi par les tortionnaires, ce n’est pas par hasard !

Comme prévu, j’ai dévoré ce livre qui, si vous commencez à me connaître, réunissait tous les ingrédients nécessaires à un coup de cœur : une équipe de flics attachants, une enquête riche en rebondissements, des meurtres bien sanglants et une fin à laquelle on ne s’attend pas.

Maintenant, il ne me reste plus qu’à attendre la sortie du prochain Sandrine Destombes.

Mon avis

C’est souvent étrange qu’un tueur bien sanguinaire s’adresse à un enquêteur en particulier. En général, cela signifie qu’il a un message à faire passer, et une mission à accomplir… Entre Antoine Brémont et le cinglé qui lui a adressé la vidéo d’un inconnu qui se fait torturer, un bras de fer s’engage. Le détraqué a des exigences, mais le flic a de l’instinct !

Encore une histoire de tueur en série, encore un flic cabossé… Oui, mais avec moi, la recette fonctionne toujours, surtout quand elle est assaisonnée par l’immense talent de l’auteur !

La galerie de personnages apporte de la profondeur au récit, même si par moments, on ne peut que douter des motivations de certains. Et les scènes de crimes qui se succèdent sont de vrais morceaux de puzzles qu’il faudra assembler pour entrevoir la vérité. Chapeau bas à quelques répliques qui m’ont sacrément fait rire, notamment le « Je ne suis pas près de redemander à ma femme où sont mes clés ! » prononcé par le légiste, après qu’il ait retrouvé un trousseau dans le canal anal d’une victime…

La plume de Sandrine Destombes rend le récit addictif et frénétique, sans temps morts, et le tout nous emmène vers un tableau final brutal et dérangeant. Encore une auteure qui tente de nous rappeler que tout n’est pas blanc ou noir, parce que ce serait trop facile, et surtout, ça ne refléterait pas la réalité !

Apparemment, j’ai manqué le fait que Brémont apparaissait déjà dans d’autres histoires, je sais donc ce qu’il me reste à faire : les ajouter à ma PAL ! (et je saurai gré à tous ceux qui éviteront de me rappeler qu’elle a dépassé les 260 livres en attente de lecture…)

24 réflexions sur “Lecture Commune de Christel & Nath #3 :« Ils étaient cinq » – Sandrine Destombes

      1. Les Lectures de Maud

        Suis tout à fait d accord !!! Et depuis que je travaille on p a dit qu il fallait que je prépare ma retraite.
        Je ne pense qu on pensait à ça en me prodiguant ces conseils 😂🤣

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s