Lecture Commune de Maud & Nath #1 :« Octobre » – Søren Sveistrup

Lu en : Avril 2021

Octobre par Sveistrup

Alors que l’heure est plutôt à se languir des barbecues, voilà que Maud (du blog : Les Lectures de Maud) et moi retournons en automne, cette belle saison où les arbres prennent mille merveilleuses couleurs et où les marrons se chauffent ! Ou s’utilisent comme signature pour meurtrier en série, c’est selon… Il n’y a pas à dire, pour des lectrices du noir, un assassin qui laisse à côté de ses victimes amputées des p’tits bonshommes fabriqués avec des marrons et des allumettes, ça titille la curiosité ! Et hop, voilà que, pour Maud et moi, naît l’idée d’une lecture commune !

L’avis de Maud :

(Son article ici)

Un livre qui peut impressionner dès le départ. Une belle pavasse, et pourtant c’est une lecture à la fois fluide et très dense. On alterne le passé et le présent. L’ambiance nordique, le temps météorologique a sa place très importante, tout tourne autour de cette saison l’automne.
Les personnages prennent corps, Naia Thulin inspectrice aspirant à évoluer et quitter sa brigade. Maman célibataire, elle compile son rôle de femme, mère et flic et pourtant parfois l’accumulation peut devenir compliquée. Une battante qui a soif de vérité, elle s’implique totalement dans cette enquête qui va se révéler très difficile. Copenhague, a vécu un drame il y a moins d’un an et de nouveau cette ville va sombrer dans l’horreur.
Un nouveau coéquipier va lui être alloué, Mark Hess, suspendu temporairement d’Interpol. Il est énigmatique tant par son comportement que par son attitude et pourtant il va s’avérer être un fin limier, lui aussi n’aura de cesse que de découvrir ce meurtrier qui sévit a un rythme effréné et qui semble avoir toujours un temps d’avance.
Dans cette enquête, qui déjà à elle-même constitue une grosse part de drames et de sordide, le contexte politique va également être de la partie et rajoute de la pression sur les enquêteurs. En effet, les doutes vont s’immiscer dans certains esprits jusqu’à remettre en cause des personnes ne voulant pas soulever les tapis ni rouvrir les affaires classées.
Voici l’ambiance pluvieuse et orageuse qui confère à cette lecture une dimension encore plus dramatique.
L’auteur avec un style à la fois très ciselé et aussi très prolifique en détails, peut parfois donner l’impression d’alourdir le récit, il n’en est rien, bien au contraire. Son habilité tient également, dans cette alternance passé et présent qui tient parfaitement le lecteur en haleine. L’attention de même que la tension montent au fil des pages et il distille parfaitement ses indices.
Un duo d’enquêteurs qui va contre vent et marrée comme on dit, tout faire pour faire éclater la vérité, non pas pour les lauriers dont ils pourraient bénéficier mais pour la justice. Deux tempéraments qui ne laissent pas indifférents, ils sont vifs, et n’ont qu’un seul but, peut importe le temps et les moyens, quitte à se brûler les ailes et se griller professionnellement. Des caractères auxquels je suis très sensible car on sait qu’ils ne lâcheront rien et ne baisseront jamais les bras, ni devant l’adversité, ni face aux injonctions hiérarchiques.
En clair, j’ai beaucoup apprécié cette lecture dynamique et avec un retentissement à la fois national et dramatique. Personne n’est épargné, le lecteur comme les enquêteurs suspectent tout le monde. Je me suis laissée également prendre à ce jeu de chercher par moi-même le coupable et ses motivations.
En sous texte, l’auteur met parfaitement en lumière, les violences faites aux enfants. Tant par la prise en compte de la population que de la mise en place de mesures afin de porter secours à ces innocents trop souvent victimes de la violence des adultes. Un aspect abordé avec à la fois de la pudeur mais aussi qui entraîne forcément à un questionnement général sur l’ensemble de la chaîne, la dénonciation, le suivi, la prise en charge et également la punition des auteurs de ces faits odieux et impardonnables.
Il est clair que cette lecture commune m’a à la fois plu et percutée. C’est incontestable je surveillerai de très près les futures sorties de l’auteur en français, j’espère qu’il récidivera car franchement je suis prête à me reprendre une claque (littéraire bien sûr).

Mon avis :

Cette belle brique de plus de 700 pages a rejoint ma PAL il y a un moment mais son épaisseur me faisait peur… Il a fallu l’impulsion de Maud pour me pousser à la sortir de ma PAL ! Avec Maud, donc, nous nous sommes lancées dans la lecture en essayant d’avancer au même rythme, ce qui nous a permis de creuser ensemble nos hypothèses, toutes plus farfelues les unes que les autres, du moins au début ! Parce qu’ensuite, chaque chapitre se clôturait sur un cliffhanger alimentant un suspense insoutenable, et chacune de notre côté avions envie d’avancer !

Mais revenons au commencement : L’inspectrice Thulin bosse à la crim’ de Copenhague, mais elle rêve d’intégrer la brigade de cyber criminalité. Pour obtenir une recommandation de son chef actuel, elle doit se montrer assidue dans son travail, et le meurtre d’une jeune mère de famille lui en donne l’occasion. On lui colle comme équipier l’inspecteur Hess, habituellement enquêteur pour Europol mais qui est actuellement sur la touche. Il est très peu concerné par ce qui se passe à Copenhague, tant il est pressé de reprendre ses fonctions à La Haye. Ce manque d’engagement convient parfaitement à Thulin qui se débrouille parfaitement seule. Mais rapidement, l’affaire prend une tournure inattendue. Et tandis que les cadavres s’entassent (avec, accessoirement, des petits morceaux manquants), un lien se dessine avec une affaire considérée comme résolue depuis plus d’un an : la disparition de la fille de la ministre des affaires sociales.

Dans un premier temps, la mise en place est un peu longue, cependant, étrangement, le livre est difficile, voir impossible à lâcher. On suit l’enquête qui fait son petit bonhomme (en marrons) de chemin, on rencontre des personnages très approfondis et auxquels on s’attache assez vite, et immédiatement, on se met à formuler plein d’hypothèses, notamment grâce à ce que la scène d’ouverture laisse comme latitudes aux esprits les plus tourmentés.

J’ai juste ressenti quelques difficultés avec les ellipses temporelles dont l’auteur a, à mon sens, abusé (ce qui n’a cependant pas gêné Maud, au contraire !). Mais c’est le seul défaut que je relèverai ! J’ai vraiment apprécié cette excellente lecture dont l’intrigue, certes, utilise les codes du genre sans les révolutionner, mais est parfaitement construite. Le duo d’enquêteurs est inédit, puisqu’au départ, ils ne se supportent pas vraiment et qu’ils ambitionnent tous les deux d’être ailleurs. Pourtant, leur professionnalisme sera la seule clé pour venir à bout des nombreux mystères qui jalonnent cette enquête. Mention spéciale à cette ténacité qu’ils ont gardée envers et contre tous, surtout contre un système policier qui tend à privilégier les réponses faciles si ça permet de récolter les lauriers de l’opinion publique.

21 réflexions sur “Lecture Commune de Maud & Nath #1 :« Octobre » – Søren Sveistrup

  1. Les Lectures de Maud

    je suis ravie d’avoir passé ce moment de lecture en ta compagnie !! Une belle découverte et de beaux échanges au fil de notre lecture avec toutes nos suspicions !!! A refaire quand tu veux !!!! Très beau retour, bravo !!!!!

    Aimé par 1 personne

      1. Vous êtes deux vilaines tentatrices 😜😘 J’ai trop de livres pour le commencer maintenant et puis surtout je ne l’ai pas en papier. Un pavé pour moi c’est en papier.
        J’ai deux beau pavés en lecture en ce moment dont les Misérables de Hugo 😘
        Mais je veux ce livre 😁

        Aimé par 2 personnes

  2. Ping : Octobre de Søren Sveistrup  – Les Lectures de Maud

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s