Lecture Commune de Christel & Nath #8 :« 1991 » – Franck Thilliez

Lu en : Mai 2021

1991 par Thilliez

Incontestablement, Thilliez est mon auteur francophone préféré… La sortie de chaque nouvel opus, je l’attends avec l’impatience d’un enfant à Noël, et peu m’importe que certains esprits chagrins déplorent « la machine commerciale » qui entoure ces sorties. Si Thilliez en est là aujourd’hui, c’est avant tout parce qu’il est talentueux, tout simplement ! A bon entendeur…

Tout ça pour dire que, forcément, dès qu’un nouveau Thilliez sort, je me jette dessus, et cette année, j’embarque avec moi ma binômette, qui l’a découvert grâce à moi (#fierté 😀). J’avoue que notre lecture s’est faite en léger décalage, mais je n’ai absolument pas eu le courage d’attendre que Christel dispose de son exemplaire avant de dégommer le mien !

L’avis de Christel

Pour cette nouvelle LC, ma binômette et moi, on s’est ruées sur le nouveau Thilliez dès sa sortie et bien évidemment, en fans absolues que nous sommes, il est directement passé tout en haut de nos PAL respectives.
Avant de commencer ma chronique, je ne pense pas qu’il soit utile de préciser que j’ai tout lu et adoré de Franck Thilliez, en particulier la série Sharko – Hennebelle que j’ai d’ailleurs découverte grâce à Nath 😉. Alors quand la rumeur a enflé que Thilliez écrivait un livre sur les débuts de Sharko, j’ai piaffé d’impatience en attendant son arrivée dans les libraires.
C’est vraiment une excellente idée de nous faire découvrir les prémices de Sharko au 36. Son intégration dans sa nouvelle équipe parisienne, au bas de l’échelle en tant que numéro 6 du groupe, et son histoire d’amour naissante avec Suzanne.
Bien sûr, comme il ne s’agit pas d’un feel good, nous voilà plongé au cœur des ténèbres pour la toute première enquête de Sharko au quai des Orfèvres ou plutôt, devrions-nous dire, les deux premiers enquêtes. Car c’est à peine débarqué de l’école d’inspecteurs que Sharko doit mener de front une première enquête venue tout droit des archives et qui est en stand-by depuis deux ans, histoire d’occuper le petit nouveau, mais aussi une deuxième qui lui tombe littéralement sur les bras et qui pourrait lui permettre de faire ses preuves dans la grande maison.
Quel plaisir à l’heure actuelle de retrouver un monde sans technologie, où les test ADN et les ordinateurs en sont à leurs balbutiements et où les gsm n’existent pas encore. C’est donc grâce à des notes manuscrites et des semelles usées sur le bitume que les enquêtes se résolvent. Et celle-ci va donner du fil à retordre à notre équipe d’enquêteurs.
Thilliez emmène le lecteur dans un jeu de piste où celui-ci se laisse guider et où la magie et le génie de Frank vont complètement lui retourner le cerveau
Pour conclure, je n’aurais qu’un conseil à vous donner, si ce n’est déjà fait, foncez acheter le dernier-né de Frank Thilliez, c’est une pépite 😊

Mon avis

Sharko, que l’on suit depuis de longues années, n’a pas toujours été ce flic abîmé par la vie. Il a démarré au mythique 36 comme n’importe quel enquêteur, dernier de groupe, plein de bonne volonté, plein d’illusions surtout… Le Sharko que nous offre Thilliez n’est cependant pas vierge de toute obsession, et l’on découvre que sa vocation trouve son origine dans un traumatisme d’enfance. Pour autant, le Sharko de 1991 n’est pas encore l’être brisé que l’on avait découvert dans « Train d’enfer pour ange rouge« . Celui-ci est jeune, dynamique, amoureux… Quel plaisir pour le lecteur de découvrir la belle et douce Suzanne, le grand amour de Sharko ! Lorsqu’il arrive au sein du groupe crim’ auquel il est affecté, on lui confie la tâche ardue de réviser une affaire vieille de quelques années. Trois femmes avaient été enlevées, violées, et finalement brutalisées à mort entre 1986 et 1989, mais malgré une enquête soigneuse, le meurtrier court toujours. Même si la tâche semble sans espoir, Sharko est déjà animé par une farouche volonté de bien faire et ne se laisse pas décourager. Pourtant, un soir, l’arrivée d’un homme complètement paniqué le détourne de sa tâche initiale et l’emmène, lui et son groupe, à la recherche d’un nouvel assassin particulièrement tordu.

Dans cet opus, on va retrouver pas mal d’ingrédients qui font le succès du genre : un groupe soudé, presque une famille, malgré quelques tensions, des rivalités avec d’autres groupes, des rebondissements d’autant plus soignés que, l’histoire se passant en 1991, ils sont quasiment exempts de conclusions hautement scientifiques ou technologiques. Une enquête à l’ancienne, à arpenter les trottoirs et à relire des notes. Pour notre plus grand plaisir, Thilliez a offert à Sharko un ennemi de premier choix à la personnalité complexe. Thilliez nous distille aussi, comme il sait si bien le faire, une petite dose d’introspection quand la droiture du jeune Sharko est mise à rude épreuve… En conclusion, un retour en arrière vers un Sharko encore novice qui va vite comprendre que rien n’est jamais aussi simple qu’on voudrait le croire ou l’espérer…

Au risque de ne surprendre personne, je crie haut et fort que j’ai une nouvelle fois adoré ! Une intrigue construite, comme toujours, au millimètre près, le tout emmené par une écriture puissante et clinique, mais néanmoins sensible… Je persiste et je signe : Thilliez est un génie littéraire et, année après année, je savoure ma lecture en retrouvant ses mots avec un plaisir toujours inégalé.

23 réflexions sur “Lecture Commune de Christel & Nath #8 :« 1991 » – Franck Thilliez

      1. Les Lectures de Maud

        J adore ta phrase « Thilliez c est exception à tout raison ! » J ai compris ton message 🤣🤣🤣 je vais le noter… négocier aussi avec cagnotte 😬😬 pour un prêt 🤣🤩 et mettre en avant ton argumentation 🤣

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s