« Si c’était à refaire » – Marc Levy

Lu en Octobre 2016

sicetaitBon ! Alors Marc Levy n’est pas un inconnu pour moi puisqu’il y a de nombreuses années, j’avais succombé à la mode de « Et si c’était vrai… ». Je m’en souviens comme d’une lecture divertissante. Mais, hormis la suite (un peu réchauffée) qu’il y avait donnée, je ne m’étais plus intéressée à cet auteur pourtant très en vogue. Comment, me direz-vous alors, « Si c’était à refaire » s’est-il retrouvé dans ma bibliothèque ? Simplement par le pouvoir accrocheur du résumé, pardi ! Pourtant, celui-là aussi est resté un long moment à attendre que je me décide à l’ouvrir… Comme je ne peux pas m’empêcher de lire ce que les autres lecteurs en pensent, j’ai appris qu’il y avait deux clans très distincts et très virulents, les PRO et les ANTI Marc Levy… Moi, je resterai dans un état d’esprit des plus neutres… La critique la plus récurrente, c’est qu’il y a un « style » Levy, et qu’il n’en décolle pas… Ma foi, si c’est la recette de son succès, on ne change pas une équipe qui gagne ! Et il n’est pas le seul sur cette voie… M’enfin, revenons-en à l’histoire… Bien écrit, sujet des plus « étonnant » : Un homme se fait sauvagement poignardé pendant son jogging matinal et se réveille… deux mois plus tôt ! Avec ce sursis, il peut mettre tout en œuvre pour essayer de comprendre qui a voulu l’assassiner, et surtout pourquoi, tout en ayant la chance de ne pas refaire les mêmes erreurs personnelles qui l’ont conduit à faire un très mauvais choix… Bien ficelé… Sauf que… Est-il vraiment inscrit dans le patrimoine génétique masculin d’être un parfait enfoiré incapable de se tenir devant une jolie paire de sein ? Bon, ça, j’avoue que ça m’a franchement saoulée… Mais dans l’ensemble c’est vraiment pas mal… Sauf qu’arrive la fin… Si l’on ne peut que se féliciter du dénouement général, j’ai par contre une réelle colère contre l’auteur qui me laisse à moi, lecteur, le soin de choisir ma fin ! Merde, mon vieux, c’est ton histoire, pourquoi tu n’assumes pas jusqu’au bout le destin de ton héro ?? Je préfère être frustrée parce que l’auteur n’est pas un adepte du happy end plutôt que d’être obligée de faire le sale boulot à sa place ! Voilà, c’est dit… Et c’est évidemment dit gentiment avec tout le respect que j’ai pour le talent de l’auteur ! Allez, ce n’est pas aujourd’hui que je mettrai d’accord les PRO et les ANTI, mais moi, ce que j’en dis, c’est vivement un bon petit thriller !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s