C’est vous qui le dites ! – Les coups de cœur de Charlotte

Présentation de la rubrique ici !

Aujourd’hui, la parole est à Charlotte, le « petit rat de bibliothèque », dont le blog regorge de bons plans lecture divers et variés ! Encore un univers suffisamment éloigné du mien pour vous permettre d’élargir vos horizons, bien que nous ayons pas mal de goûts communs !

Qui es-tu et où peut-on te suivre ?

Je m’appelle Charlotte, je suis libraire depuis plusieurs années d’abord dans une librairie discount de livre neufs à prix réduits et depuis un an dans une librairie traditionnelle. Je m’occupe des rayons littérature, policier et SF et j’aime énormément mon métier qui est ma passion.

On peut me suivre uniquement sur mon blog, je n’ai pas de réseaux pour l’instant : topobiblioteca.fr ( qui signifie  »petit rat de bibliothèque » en italien )

Merci à Nathalie (avec grand plaisir !) pour ce rendez-vous que je trouve original et très agréable à lire, j’ai aimé lire les coups de cœur des autres, j’aime cet esprit de partage et de conseils qu’on perd parfois un peu avec les réseaux. Merci de revenir à l’essentiel, on se croirait avec chez notre libraire à écouter des conseils !

Parlons de tes coups de cœur !

« En finir avec Eddy Bellegueule » – Edouard Louis

En finir avec Eddy Bellegueule par Louis

J’ai lu ce livre quand j’étais à la FAC, je commençais à peine mon blog et à m’ouvrir à d’autres formes de littérature.

Ce fut un véritable choc, une écriture si crue et si brutale d’un jeune homme qui ne se sent pas à sa place, dans un milieu où tout se répète de génération en génération. Un livre si contemporain et si vrai.

  • Pourquoi tout le monde devrait le lire ?

Il ne plaira pas à tout le monde, mais j’aimerai le réhabiliter parce qu’on a entendu énormément de polémique sur ce livre. Les gens ont pensé qu’il exagérait sur la pauvreté d’une ville du Nord de la France dans les années 90, 2000, qu’il inventait alors que c’est son parcours. Je viens d’un petit village dans les Deux Sèvres et je me suis beaucoup reconnue dans cette misère sociale qu’il décrit, des gens vivent comme cela, c’est une réalité. De plus, l’écriture est fatale, dure mais lumineuse à certains moments. Un livre contemporain comme on en écrit peu.

Résume Babelio :

« Je suis parti en courant, tout à coup. Juste le temps d’entendre ma mère dire Qu’est-ce qui fait le débile là? Je ne voulais pas rester à leur côté, je refusais de partager ce moment avec eux. J’étais déjà loin, je n’appartenais plus à leur monde désormais, la lettre le disait.

Je suis allé dans les champs et j’ai marché une bonne partie de la nuit, la fraîcheur du Nord, les chemins de terre, l’odeur de colza, très forte à ce moment de l’année. Toute la nuit fut consacrée à l’élaboration de ma nouvelle vie loin d’ici ».

En vérité, l’insurrection contre mes parents, contre la pauvreté, contre ma classe sociale, son racisme, sa violence, ses habitudes, n’a été que seconde. Car avant de m’insurger contre le monde de mon enfance, c’est le monde de mon enfance qui s’est insurgé contre moi.

Très vite j’ai été pour ma famille et les autres une source de honte, et même de dégoût. Je n’ai pas eu d’autre choix que de prendre la fuite. Ce livre est une tentative pour comprendre.

« Le malheur du bas » – Inès Bayard

Le malheur du bas par Bayard

J’ai lu ce livre à sa sortie il y a quelques années, je ne m’attendais pas à être si bouleversée par ce roman…

Un texte d’une rare intensité dont on ressort le souffle coupé, l’impression d’avoir échoué sur un ring de boxe après avoir reçu un uppercut en plein visage.

  • Pourquoi tout le monde devrait le lire ?

Un premier roman magistralement écrit, qui donne des frissons le long de l’échine à chaque page… Il faut entrer dans ce roman sans rien en savoir à part son sujet : le viol…

Résume Babelio :

« Au coeur de la nuit, face au mur qu’elle regardait autrefois, bousculée par le plaisir, le malheur du bas lui apparaît telle la revanche du destin sur les vies jugées trop simples. »

Dans ce premier roman suffoquant, Inès Bayard dissèque la vie conjugale d’une jeune femme à travers le prisme du viol. Un récit remarquablement dérangeant.

« La compassion du diable » – Fabio M. Mitchelli

La Compassion du Diable par Mitchelli

Je l’ai lu il y a quelques années lorsque j’allais vers plus de thriller. Je trouve que contrairement à ce qu’on dit il est plus difficile d’écrire de bons thriller, c’est un genre très décrié mais dans lequel il faut être très bon !

Ce que j’ai ressenti en le lisant., c’est l’impression que j’avais sous les yeux le génie du mal ! Un personnage inspiré du tueur au pic à glace de Montréal, un thriller mettant en scène la folie jusqu’à son point de non retour…

  • Pourquoi tout le monde devrait le lire ?

Si vous aimez les thrillers sanglant, psychologiques et franchement dégueulasse sans pour autant s’adonner à une surenchère, ce titre est fait pour vous ! Peut être le moins connu de l’auteur mais pour moi, son meilleur à n’en pas douter car implacable et sans merci !

1963 – Une nuit dans l’Ohio… impulsive.
Suivront des corps, dans des barils en plastique.
1981 – Deux enquêteurs, hantés par leur passé.
Le cannibale de Cleveland… et vous.
Votre compassion… celle pour le diable.

« Avec La Compassion Du Diable, Fabio M. Mitchelli nous offre son texte le plus abouti… » (Du Bruit Dans Les Oreilles)
« Une plongée terrifiante dans l’esprit d’un serial killer, une lecture dont vous ne sortirez pas intact. » (Bernard Minier)

Voilà pour Charlotte que je remercie d’avoir accepté de participer à cette nouvelle rubrique et en a parfaitement saisi le sens que je souhaitais lui donner ! J’espère qu’elle a fait gonfler vos PAL !

La semaine prochaine, nous partirons à la découverte des coups de cœur de Chrystel Duchamp, deuxième auteur à se prêter au jeu !

5 réflexions sur “C’est vous qui le dites ! – Les coups de cœur de Charlotte

  1. Ping : C’est vous qui le dites ! – Nouvelle rubrique ! – Mes Lectures du Dimanche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s