« Les oubliés » – John Grisham

Lu en : février 2021

Il s’en est fallu de peu pour que cet article soit le nouveau récit d’une lecture commune avec ma binomette Christel, mais… je l’ai perdue en cours de route ! Mon bien-aimé Grisham n’a pas trouvé grâce à ses yeux, et ce fut un abandon pour elle. Depuis, je me mords les doigts de lui avoir proposé ce titre que je découvrais en même temps qu’elle, quand j’aurais pu lui faire découvrir « Le client », « La firme », et tant d’autres… Soit ! Je crois que ce qui n’a pas matché chez elle, c’est un début tout en longueur. Grisham nous positionne comme témoin d’un avocat-prêtre, Cullen Post, qui travaille pour les Anges Gardiens. Ces derniers ont pour vocation de sortir des innocents de prison. Ils s’y dévouent corps et âme, en sachant que, aux Etats-Unis, cela peut parfois relever d’un parcours du combattant dont l’issue n’est pas toujours favorable ! D’autant plus quand le couloir de la mort vient ajouter un compte à rebours inéluctable à une équation déjà complexe. Quand on connait Grisham, cette mise en place un peu clinique est habituelle. On s’y fait… Pourtant, j’avoue que pour une première lecture, je ne suis pas étonnée que l’abandon ait pu être au rendez-vous !

Mais quand on persévère, on retrouve les ingrédients qui font de Grisham l’un de mes auteurs préférés ! Il se pose en observateur d’une mécanique judiciaire hors normes, vieillotte et souvent mal pensée. Il n’hésite pas à dénoncer un système bâti sur des valeurs archaïques où des juges bien-pensants, qui ont largement dépassé l’âge d’une retraite méritée, continuent d’officier, prenant comme une offense personnelle la simple idée de remettre en cause un ancien jugement. Une fois de plus, Grisham va nous entraîner dans les péripéties d’une poignée d’idéalistes qui se battent contre le système pour faire triompher la vérité, et j’ai adoré ça ! Je suis depuis toujours passionnée par le droit, et la connaissance qu’en a Grisham rend ses lignes, à mes yeux, complétement addictives. Et par dessus-tout, je sais qu’il n’y aura pas forcément de logique avec Grisham ! L’histoire se déroulera comme elle pourrait le faire dans la vraie vie, et pas comme l’exigerait les dictats du « happy Ending » ! Et ça j’adore, car cela me garantit que je ne peux pas savoir en avance comment tout cela se terminera !

Avec Post, on va principalement suivre l’histoire de Quincy, en prison depuis vingt-deux ans, condamné pour un meurtre qu’il n’a pas commis. Un alibi en béton n’a pourtant pas empêché un jury de le condamner, sur base de témoignages plus que douteux et de preuves montées de toutes pièces. Et tandis que Post et son équipe tente de trouver de quoi faire réviser l’affaire, on suit également des bribes d’autres affaires, toutes plus tristes les unes que les autres, puisque l’Etat a privé de liberté beaucoup trop d’innocents.

Comme toujours, Grisham met en lumière des éléments véridiques qu’on préférerait ignorer. Pourtant, les experts bidons, les témoins qui orientent leur témoignage en fonction de ce que ça pourra leur rapporter (en termes d’allégement de peine, par exemple) sont une réalité. Alors oui, parfois, l’écriture de Grisham est froide et technique, mais la vérité est suffisamment émouvante comme ça, pas besoin d’en rajouter des couches.

En définitive, quand on me connait, on sait qu’il y a des auteurs que je défendrai toujours envers et contre tous, et Grisham en fait partie, même quand ses intrigues ont un arrière-goût de documentaire…

7 réflexions sur “« Les oubliés » – John Grisham

  1. Ahah comme je te comprends ! Je défends aussi Lucinda Riley envers et contre tout, même quand c’est un peu moins bien. Il y a l’affect, de toute façon, aucune lecture n’est objective 🙂 Je suis contente si tu as pu passer du temps avec ton auteur chouchou ❤

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s