« La mariée était en blanc » – Mary Higgins Clark

Lu en Décembre 2016

marieeblancEncore une écriture à quatre mains pour Mary, et le retour de la charmante héroïne Laurie Moran. Bon, hé, c’est du Mary, ça prend juste un dimanche après-midi au coin du feu et c’est dégoulinant de bons sentiments, exactement ce qui sied à la période de Noël… Ben rien à dire… Ok, dans ma tête l’assassin était connu à la mi-chemin de l’histoire (en gros, avant même d’être fixé s’il y avait bien eu meurtre…) Mais ça se laisse lire ! Coup de cœur particulier à la scène où le gentil flic à la retraite et père de l’héroïne est en pleine lecture d’un roman d’Harlan Coben et que Mary y va de sa petite anecdote sur la rencontre entre son personnage et le maître de nos nuits blanches… Alors si vous aussi vous aimeriez savoir pourquoi Amanda Pierce a disparu sans laisser de traces à la veille de son mariage il y a cinq ans, suivez le guide…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s