« Mör » – Johana Gustawsson

Lu en : Décembre 2018

morLorsque j’avais lu « Block 46 » (premier roman de l’auteur), je n’avais pas été touchée par la liesse générale autour de ce titre. J’avais aimé l’intrigue, mais beaucoup buté sur le style (je vous en dis plus ici). A bien y réfléchir, mon état émotionnel durant ces heures de lecture n’était pas au top, et je pense que cela a pas mal joué sur mon manque de concentration, car cette fois, je n’ai absolument pas rencontré les mêmes difficultés ! J’ai même été carrément conquise ! Dans ce nouveau volet des aventures de la profileuse un peu brutale Emily Roy, celle-ci se voit contrainte d’annoncer à l’écrivaine Alexis Castells que l’homme qui a tué son mari lors d’une course poursuite et qui est, depuis, incarcéré pour six autres meurtres, n’est peut-être pas le tueur en série que l’on pensait. En effet, de nouveaux crimes portent la signature de celui qu’on appelait « Le tueur de Tower Hamlets« .

Une nouvelle fois, l’auteur va nous faire voyager entre Londres et Falkenberg, entre le passé et le présent. La coïncidence qui ramène notre duo à Falkenberg pour une enquête à double tempo tant géographique que temporel pourrait sembler un peu « grosse », mais l’intrigue est parfaitement maîtrisée d’un bout à l’autre du roman, ce qui rend ce fait insignifiant et révèle plutôt la marque de fabrique de l’auteur. Nous retrouvons les personnages avec plaisir. Surtout, pour ma part, la maman d’Alexis, car du plus profond des horreurs dépeintes par l’auteur surviennent des moments d’une luminosité réconfortante et chaleureuse. Car oui, l’auteur nous conte de parfaites atrocités, tant psychologiques que physiques, dans lesquels les amateurs de viande (humaine !) fraîche se régaleront ! J’ai également beaucoup apprécié l’humour qui caractérise les scènes de crimes ou les salles de réunion car il en faut, à mon sens, une sacrée dose (même un peu macabre) pour désamorcer les tensions que doivent vivre les enquêteurs au quotidien à force de plonger dans la noirceur des âmes.

Vous l’aurez compris, j’ai donc totalement adhéré à ce deuxième opus ! Si vous pensez que les palmiers des Canaries ont contribué à cet extase littéraire, vous n’avez probablement pas tort, mais c’est simplement parce que cette fois, j’ai accordé 100% de mon attention à l’auteur, et ce fût un plaisir !

22 réflexions sur “« Mör » – Johana Gustawsson

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s