Salon Iris Noir Bruxelles 1 & 2 novembre 2019

Une fois n’est pas coutume, j’ai le grand plaisir de vous faire un retour sur le premier salon Iris Noir de Bruxelles !

iris noir

Commençons par le commencement : Jean-Pierre Verna, Marc-Olivier Rinchart et Salvatore Minni. Trois noms pour trois organisateurs qui se sont assurés ma reconnaissance éternelle pour cette journée de folie !

B9721407974Z.1_20191029184222_000+GIPEPU2OV.1-0

Photo issue de : https://plus.lesoir.be/257084/article/2019-10-29/halloween-bruxelles-sous-le-signe-de-liris-noir

Si plein de blogueurs me font vivre par procuration de magnifiques salons du polar, c’était pour moi une grande première !

Bien entourée d’une autre mordue de polar (Christel) et de deux de mes jeunes un peu curieux, nous voilà, presqu’une demi-heure en avance, à scruter au travers des portes vitrées encore closes l’effervescence des auteurs qui se mettent en place ! On chuchote, on s’exclame, on reconnaît des têtes, on prépare notre pile à dédicacer… A nous deux, Christel et moi avons déjà pour objectif de rencontrer 14 des auteurs présents… Pour commencer !!

SALON IRIS NOIR.jpg

Quand enfin vient notre tour d’entrer, nous faisons des têtes d’enfants qui découvrent le sapin rempli de cadeaux un matin de Noël ! Nous réalisons un premier tour timide pour repérer des noms en gloussant comme des pré-ados surexcitées, puis on se lance !

Christel part à la rencontre de Sonja Delzongle, tandis que je me dirige vers son voisin, Nicolas Lebel, pour lui dire tout le bien que je pense de Mehrlicht, même si je suis en retard dans la série (Je n’ai lu jusqu’ici que « L’heure des fous » & « Le jour des Morts« ). Il me donne quelques scoops sur les tomes suivants : « Quoi ? Mehrlicht retourne à « Questions pour un champion » !?! », et on s’aperçoit que ce personnage de fiction est comme un vieux copain !

Petit passage chez Marc Voltenauer, et je suis ravie de rencontrer un auteur qui parle d’un flic heureux dans sa vie… « Ça va un peu se gâter quand même » me révèle-t-il, parce que je n’ai lu que le premier tome (Le Dragon du Muveran) !

MARC VOLTENAUER

On part ensuite rencontrer un autre suisse, Nicolas Feuz, à qui Christel et moi faisons part de notre frustration relative à la dernière page de son dernier livre (« L’ombre du Renard« ), ce à quoi il nous répond de grosses bêtises en guise de spoils qui nous font trembler de peur !

NICOLAS FEUZ

Deux ou trois menaces plus tard (on lui rappelle qu’on lit beaucoup de polars et qu’on a donc de bonnes idées pour torturer les auteurs qui font du mal à nos héros préférés – #misery), on le quitte pour rencontrer Danielle Thiéry dont la réputation nous laisse admiratives. Sa passion est communicative, nous buvons littéralement ses paroles !

DANIELLE THIERY

Petit moment de bégaiement, dans lequel je suis incapable d’exprimer clairement à Stanislas Petrosky à quel point son livre « Ils étaient vingt et cent » m’a émue. Il me rappelle au passage qu’il a écrit bien d’autres livres beaucoup plus drôles !

STANISLAS PETROWSKY

Après ça, on file chez Frédéric Mars pour évoquer avec lui son inclassable « La Lame » (avis en chemin !). C’est lui qui m’annonce l’absence d’Yvan (du blog EmOtionS – Blog littéraire) qui m’attriste mais il me console en me filant une info dont j’ignore le degré de confidentialité, en sorte que je ne vous la livrerai pas 🙂 !

frédéric mars

Une fois avec Barbara Abel, gros fou rire quand elle pense, alors que je lui dis que son « Je t’aime » a beaucoup résonné en moi, que je suis maman d’un ado consommateur de cannabis ! Heu, non, Madame Abel, juste maman dans une famille recomposée… Et quand elle me demande l’âge des enfants et m’entend dire que le dernier a 10 ans, elle se fend d’une sentence alarmiste : « 10 ans ? Bah vous n’êtes pas encore tirée d’affaire ! » Dire que Christel se sentait presque rassurée que sa fille soit adulte après sa lecture de « Je sais pas« …

barbara abel.jpg

Christel et moi farfouillons ensuite dans la pile de Ian Manook/Roy Braverman. Nous repartons évidemment avec « Hunter » et « Crow » !

roy braverman.jpg

On se sépare, et tandis que Christel se noie littéralement dans les limbes d’un Olivier Bal intarissable, je pars rencontrer l’auteur du plus gros coup de poing littéraire qu’il m’ait été donné de lire : Mattias Köping, qui se révèle adorable et qui échange sur les recherches qu’il a dû faire pour écrire « Le Manufacturier« . Je ressors bien sûr avec « Les Démoniaques » sous le bras !

Voilà ensuite Jérôme Loubry (« Le Douxième Chapitre » – « Les Refuges« ), qui accueille timidement les compliments, comme s’il n’était pas tout à fait conscient de son talent ! Sa voisine, la pétillante Johanna Gustawsson, nous montre ensuite les preuves évidentes d’une récente bagarre de bics avec Jérôme, et la complicité entre les auteurs nous laisse rêveuses ! Johanna, avec son petit accent chantant, nous confirme en dédicace qu’elle écrit effectivement avec le cœur… (« Block 46 » – « Mör » – « Sång« )

Ensuite, nous rencontrons une autre femme dont les écrits touchent en plein cœur, Solène Bakowski (« Une bonne intention » – « Avec elle« ), qui semble elle aussi surprise de tous les lecteurs conquis qu’elle rencontre… L’occasion d’échanger à ce propos avec Valérie, du blog Sangpages, qui, avec son adorable fille, est un précieux soutien pour les organisateurs du salon ! On bavarde de sa chronique sur « Miracles » (Lisez ici !), que Solène semble avoir adorée ! Je parle enfin « en vrai » avec Valérie, cette blogueuse que j’affectionne, et c’est comme si tous nos échanges précédents n’avaient pas été que virtuels !

Solène Bakowski.jpg

Petit coucou à Salvatore Minni (j’ai fini « Anamnèse » la nuit précédente – chronique en chemin !) et c’est un auteur-organisateur heureux que l’on rencontre ! Et alors que la première édition de ce magnifique salon vient de commencer, on lui en réclame déjà une seconde !

Salvatorre Mini

Nous allons maintenant à la rencontre de la marraine du salon, Claire Favan ! Elle nous présente son oeuvre (je n’ai jusqu’ici lu que « Dompteur d’Anges« ) et nous y piochons dans la partie qu’elle qualifie de « plus sombre et plus violente » ! Pas de soucis, nous sommes le public adéquat !

claire-favan.jpg

Voilà qu’une file se forme devant une chaise vide mais qui annonce Olivier Norek… Mode midinette réactivé, nous filons attendre le parrain du salon dont on a lu tous les livres (« Code 93 » – « Territoires » – « Surtensions » – « Entre deux mondes » – « Surface« ) ! Son arrivée ne passera pas inaperçue grâce à l’enthousiasme de Nicolas Lebel et nous sommes ravies d’assister en live à leurs pitreries !

lebel & norek.jpg

Petit détour vers Angelina Delcroix pour Christel qui se procure l’énigmatique « Ne la réveillez pas » !

Angelina delcroix

Sur les conseils avisés de Valérie (sa chronique ici), je me dirige vers Ghislain Gilberti pour me procurer « Dynamique du Chaos » qu’il me présente sans filtre. Cet homme humble est extrêmement touchant et sa dédicace sur le tristement célèbre « club des 27 » ricoche dans mon cœur d’amatrice de rock !

Ghislain Gilberti.jpg

Dans la foulée, nous avions assisté à la remise des deux prix Iris Noir qui ont récompensé deux auteurs pour deux livres que j’ai adorés : Mattias Köping pour « Le Manufacturier » et Jérôme Loubry pour « Les Refuges » ! Bravo à tous les deux !

prix iris noir

Photo issue de : Instagram irisnoirbruxelles : https://www.instagram.com/p/B4VwBUcnHxa/

On clôture cette incroyable journée par la table ronde autour du thème « Les processus de création dans le monde de la littérature noire », animée par Gilda Benjamin, entourée de Olivier Norek, Claire Favan et Salvatore Minni. Tous les trois se livrent, non sans humour, et les minutes filent trop vite tandis qu’on enchaîne les fous rires…

table ronde.jpg

Il est temps de récupérer notre butin livresque et de reprendre la route, les yeux pleins d’étoiles avec un constat unanime : les auteurs sont d’une gentillesse et d’une disponibilité sans faille, chacun d’entre eux a pris le temps d’échanger avec nous, de nous conseiller, parfois même de se confier… Une chose est sûre, le noir qu’on retrouve dans leurs pages était totalement absent de leurs visages souriants ce week-end !

Le mot de la fin est une évidence : C’est quand le prochain salon Iris Noir ????

23 réflexions sur “Salon Iris Noir Bruxelles 1 & 2 novembre 2019

  1. Que ce retour fait plaisir à lire ! Un premier salon, ça ne peut pas s’oublier, c’est toujours un moment particulier, et de fortes émotions !
    Je suis triste d’avoir dû annuler ma venue en dernière minute, mais voir tous ces sourires (et le tiens que j’imagine) me comble de joie.
    Quant au scoop, oui c’est encore un secret, tu es une privilégiée 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Wow, tu as fait le plein de lectures et de bons souvenirs !^^ Très chouette compte rendu agrémenté de photos qui donnent envie d’en savoir plus sur certains auteurs ou livres dont tu fais mention. On sent que tu as adoré cette journée et, je l’avoue, ça donne envie de plonger dans ce salon du polar !

    Aimé par 1 personne

  3. Quelle chouette note qui me permet d’imaginer la belle ambiance de ce nouveau salon du polar. J’adore regarder les photos et voir les commentaires sur les auteur(e)s. Olivier Norek et Nicolas Lebel ça avait l’air de bien délirer ^^ J’aurais été ravi de rencontrer Matthias Köping et Jérôme Loubry, mes deux chouchous de l’année. Je n’ai encore jamais fait de salon littéraire. ça fait envie ! Merci à toi pour ce beau retour👏 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne peux que t’encourager à tester c’était mon premier salon du genre et j’ai hâte déjà d’être au suivant !
      Mattias Köping m’a beaucoup impressionnée, l’entendre parler de son travail de recherche sur le manufacturier était fascinant !
      Merci de ton passage par ici et belle soirée !

      Aimé par 1 personne

  4. Comme je l’ai déjà dis je suis extrêmement déçu d’avoir dû annuler ma venue. J’espère vraiment être de la partie l’an prochain et te voir à Bruxelles ou ailleurs sur un autre salon. Très bel article il manque juste une photo d’une certaine blogueuse belge au prénom de Nathalie…

    Aimé par 1 personne

    1. 😁 oui j’ai tendance à ne pas m’afficher pour un tas de raisons probablement bidons mais je n’ai pas encore réussi à passer au-dessus ! Pourtant j’ai une super photo avec Valérie notamment !
      Sinon, j’espère qu’effectivement notre rencontre n’est que reportée ! Et surtout qu’ils vont réitérer l’an prochain ce superbe salon !

      Aimé par 1 personne

  5. Ping : « La Lame » – Frédéric Mars – Mes Lectures du Dimanche

  6. Ping : « Anamnèse » – Salvatore Minni – Mes Lectures du Dimanche

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s