« Le Cri » – Nicolas Beuglet

Lu en : Octobre 2019

le cri.jpgAlors que fleurissent sur la toile les avis sur le dernier Nicolas Beuglet (« L’île du Diable »), je sors enfin de ma PAL ce fameux premier tome, « Le Cri » ! Mieux vaut tard que jamais !

Pour cette première rencontre avec l’inspectrice Sarah Geringën, je suis plutôt charmée ! On fait sa connaissance dans des circonstances assez difficile, puisque dès le premier chapitre, elle reçoit un coup de fil l’appelant sur une scène de suicide pour le moins étrange au sein d’un hôpital psychiatrique alors qu’il y a quelques minutes à peine, elle apprenait que son mari la quittait, non sans l’avoir au préalable trompée… On s’en rendra compte au fil des pages, mais pour ne pas craquer, Sarah doit faire turbiner son cerveau sous peine de sombrer, aussi cette enquête tombe-t-elle à pic. La voilà donc, flanquée d’un légiste plus que bavard mais très compétent, arrivée sur les lieux du prétendu suicide, qu’on lui vend finalement dès son arrivée comme une attaque cardiaque. Très vite, pourtant, Sarah et le légiste doutent. Et d’un coup, tout se précipite…

Une course contre la montre va très vite s’enclencher, avec, au cœur de l’action, Sarah et Christopher, un journaliste français qui passera rapidement du stade de témoin au stade de dommage collatéral. Unis dans l’urgence, tous deux devront démêler un secret bien gardé par la CIA depuis de longues années. Et alors qu’un sinistre personnage les presse de découvrir la vérité en faisant peser sur Christopher une odieuse menace, les dernières têtes pensantes gardiennes du secret mettent tout en oeuvre pour les en empêcher, sans le moindre scrupule sur ce qu’il faudra détruire pour y parvenir.

La construction m’a évoqué un Dan Brown, à ceci près que les indices qui mènent au dénouement sont scientifiques et non pas artistiques.

Sans avoir la prétention de démêler le vrai du faux, le scientifique de l’inventé, je dois vraiment admettre que la quête merveilleusement documentée de ces personnages hors du commun m’a fascinée. Les conclusions sont bien amenées et poussent à la réflexion.

En ce moment, j’enchaîne vraiment les très bonnes lectures, et celle-ci ne fait pas exception, rassemblant une fois de plus tous les éléments qui me plaisent dans un thriller. Alors avec un sacré train de retard, je ne peux qu’encourager ceux qui ne l’ont pas encore lu (s’il en reste) à s’y mettre tout de suite !

 

23 réflexions sur “« Le Cri » – Nicolas Beuglet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s