« Celle qui pleurait sous l’eau » – Niko Tackian

Lu en : Janvier 2020

Celle-qui-pleurait-sous-leauMieux que les soldes, janvier est synonyme de l’arrivée d’un nouveau Tackian dans la bibliothèque ! Et cette année, c’est une nouvelle enquête de Tomar Khan, ou plutôt, cette fois-ci, de Rhonda, sa chérie et partenaire au Groupe 3 du flambant neuf Bastion.

Car Tomar a fort à faire pour échapper à ses démons. Et là où Tomar utilise ses muscles pour obtenir des résultats, Rhonda se laisse porter par ses émotions pour guider son flair de flic. Et justement, ses émotions bouillonnent lorsqu’elle se rend dans une piscine municipale où vient d’être découvert le cadavre de Clara, qui s’est manifestement suicidée. Si la thèse du suicide ne peut en aucun cas être mise en cause, Rhonda a pourtant l’intuition qu’il y a quelqu’un qui est responsable d’avoir poussé la jeune fille à commettre l’irréparable !

C’est une enquête tout en sensibilité que nous offre cette fois Tackian, aussi à l’aise pour nous émouvoir que pour décrire des scènes d’action musclées, ce dont il ne se prive d’ailleurs pas ! Un opus introspectif qui approfondit une fois encore la psychologie des personnages, avec une belle part pour Ada, la maman de Tomar qui est l’incarnation du courage.

Ce troisième volet nous prouve que l’auteur sait se renouveler tout en conservant une écriture très fluide, dynamique et imagée. Tous ces éléments font de « Celle qui pleurait sous l’eau » un thriller hautement addictif qu’on ne pourra reposer qu’une fois la dernière page tournée.

19 réflexions sur “« Celle qui pleurait sous l’eau » – Niko Tackian

Répondre à lecturesdudimanche Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s