« Coupable ? » – Laurent Loison

Lu en : Septembre 2020

Coupable ? Une question qui a bien dû un jour vous traverser l’esprit en entendant un fait divers ou une anecdote… Coupable d’avoir un lourd passé ? Coupable d’un moment d’égarement ? Coupable d’avoir voulu appartenir à un groupe ? Coupable de vouloir se maintenir à flot ? Coupable de souffrir d’un excès de chagrin ? Coupable de croire en la justice ?

On est souvent prompt à juger, voire même à condamner. Et d’ailleurs, Patrick n’est-il pas condamnable pour la mort de Mark lors d’un cambriolage qui a mal tourné ? Non, il n’avait pas envie de le tuer, mais c’est pourtant ce qui est arrivé parce qu’il s’est introduit dans sa maison par effraction ! Et pour Julia, la veuve, une seule condamnation sera acceptable au regard de sa douleur : la peine capitale ! Et elle n’hésitera pas à s’en assurer, prête à tous les sacrifices.

Pour le défendre, Patrick pourra compter sur la dévotion (et plus si affinités) d’une redoutable avocate au lourd passé : Kenza.

Parallèlement, avec un autre cambriolage pour point de départ, le lecteur va suivre l’évolution d’Ivan qui camoufle son identité et finit derrière les barreaux pour la cruauté dont il a fait preuve à l’égard du propriétaire de la maison qu’il était en train de dévaliser.

Deux époques distinctes, deux endroits éloignés, des personnages ni tout noirs, ni tous blancs, des êtres fracassés qui font les mauvais choix, l’engrenage de « Coupable ? » nous conduit droit vers un final qui s’encastre dans le mur d’une tragédie courue d’avance et d’une infinie tristesse…

J’ai aimé que le rythme soit dynamique, que la procédure soit détaillée, que la fin soit sombre. J’ai moins aimé l’histoire d’amour qui vient mettre une note de fraîcheur au récit (parce que je suis une incurable anti-romantisme !), la fin qui se précipite un peu d’un coup. Par contre, l’omniprésence du trio de notions culpabilité/pardon/vengeance sont les points forts de l’ouvrage, et la fin nous rappellera à quels points nos excès peuvent obscurcir la réalité pour la rendre d’un coup intolérable lorsque la lumière sera faite.

Dans l’ensemble, une agréable lecture qui me donne envie d’approfondir le répertoire de l’auteur !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s