« L’arlequin » – Sandrine Destombes

Lu en : Novembre 2021

L'arlequin par Destombes

Chose promise… Me voici de retour pour vous parler du second tome des aventures de Max Tellier. Notre charmante flic indépendante ouvre ce nouvel opus à l’approche de ses quarante ans. Et elle a beau se croire plus indépendante qu’une autre, moins superficielle qu’une autre, plus libre, surtout, elle n’est pas plus à l’abri qu’une autre de vieillir ou de tomber amoureuse ! Ce qui n’empêche malheureusement pas les fous furieux sanguinaires d’œuvrer pour contrarier son emploi du temps ! Pour Max, il est temps de rouvrir un vieux dossier et de se replonger dans une affaire que son vieux mentor Enzo et elle pensaient résolue depuis de longues années.

Si c’est difficile d’admettre qu’elle ait pu se tromper, Max est cependant assez humble pour tout reprendre depuis le début, et elle le fera sous la direction d’Antoine Brémont, profiler du DSC. Cet Antoine Brémont, froid et méthodique, met à mal la fougueuse Max, mais ensemble, ils traquent un ennemi complètement barré et Max se fie à l’expérience et au professionnalisme de Brémont. (Même si son instinct la pousse à vouloir en apprendre plus sur lui).

Elle sera mise à mal dans ce tome, la pauvre Max, et avec elle, les lecteurs. Une nouvelle fois, Sandrine Destombes tisse sa toile autour d’une intrigue centrale mais sans négliger pour autant des intrigues secondaires qui amènent un regain d’attention. L’équipe en charge de l’enquête est différente, mais on retrouve malgré tout une belle dynamique de groupe qui montre comment avancent les enquêtes en mettant à profit les qualités et les défauts de chacun. L’humour est une fois de plus distillé avec parcimonie, mais juste au bon moment, de quoi alléger le ton en plein coeur d’une histoire assez sombre. Pas de doute, je l’aime bien, cette Max, et c’est cet attachement qui a rendu d’autant plus difficile la lecture des dernières lignes du roman, dans lesquels l’auteure va malmener notre inspectrice au grand coeur…

5 réflexions sur “« L’arlequin » – Sandrine Destombes

    1. Je pense que l’histoire est parfaitement compréhensible sans le tome 1, cependant toute la partie qui concerne la résolution du meurtre de sa maman se passe dans le tome 1. Ça reste dommage de ne pas avoir le détail, malgré un rappel en tome 2. Mais vraiment, pas indispensable pour la compréhension et vu l’émotion de ce tome, je pense qu’on peut s’attacher malgré tout à ce petit bout de femme !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s