« Sans défense » – Harlan Coben 

Lu en : Septembre 2017

sans-defenseWaw… A l’instar de Myron quand il voit apparaître Terese, je dis waw…

Ce n’est plus un secret pour personne ici qu’Harlan Coben est vraiment l’un de mes auteurs préférés (si pas LE préféré !)… Mais jusqu’ici, hormis dans la rubrique « Un auteur à l’honneur » que je lui avais consacrée, je n’avais jamais pu vous faire un vrai retour d’une lecture de la série Myron Bolitar… Pour ceux qui ne le connaissent pas, Myron Bolitar, ex-star montante du basket frappée en plein cœur (enfin, plutôt en plein genou !) dès son premier match chez les pros, se voit forcé de se reconvertir, ce qu’il réussi plutôt bien ! Après des études de droit et un bref passage au FBI, il devient agent sportif, mais pas comme tous les autres… puisqu’il est également doué pour résoudre des enquêtes ! Myron est très bien entouré par son meilleur ami, Windsor Horne Lockwood III, Win pour les intimes (dont je suis !). Son nom à rallonge, sa fortune, sa carrure de gringalet et son look de blondinet fraîchement sorti d’une séance de banc solaire en fond la personne dont on se méfie le moins… Pourtant, Win a des talents bien cachés (qui s’expriment sous forme d’arts martiaux par exemple, ça vous situe)… Ajoutez à cela une richesse sans fin, et soyez assuré qu’il vaut mieux compter Win au nombre de ses amis…

Désolée pour l’entrée en matière un peu longue, mais c’est qu’on a quand même 10 opus avant celui-ci ! Avec un intermède de presque Myron constitué par les trois histoires mettant en scène son neveu Mickey (retrouverez mes avis ici pour le tome 1 et ici pour le tome 2).

Bref, revenons à nos moutons : la fin du tome précédent (qui date de 2012 ! Vous imaginez ma peine !!! 5 années privées de mes héros !) avait obligé Win a quitté le pays et à se cacher… Même son meilleur ami Myron n’avait plus de nouvelles… Alors quand le livre s’ouvre sur un chapitre écrit à la première personne, que dès les premiers mots, on repère la personnalité qui parle, moi je n’ai pas pu m’empêcher de m’écrier « Win ! », avec toute l’émotion que l’on ressent lorsqu’on retrouve un vieil ami ! Allez-y, moquez-vous si ça vous chante… Mais quand Myron, à peine quelques minutes après moi, reçoit enfin des nouvelles de son ami, il lui dit : « Tu m’as manqué ! », tandis que moi, derrière mes pages, je leur dit : « Vous aussi, vous m’avez manqué ! ».

Parce qu’il est là, le talent d’Harlan… Hormis ses histoires qu’il tisse avec toujours le même brio, la manière dont il fait interagir ses héros nous donne vraiment l’impression de les connaître. J’ai même ressenti à certains moments comme s’il existait une alchimie entre Myron et l’auteur ! Comme si Myron était vraiment une entité réelle qui partageait des échanges avec son créateur, et avec nous lecteurs, par la même occasion !

Ho, vous pouvez crier à la partialité, rien ne serait plus juste ! Mais je n’arrive pas à décrire avec suffisamment de force à quel point j’ai été heureuse de retrouver mes héros préférés, avec leur humour détonnant, les échanges de point de vue existentiels distillés avec juste assez de soin pour amener le lecteur à prendre position, nous démontrant tellement simplement que tout n’est pas ou blanc, ou noir…

J’ai retrouvé Esperanza et Big Cindy, Mickey, Ema et Spoon… La fine équipe de jeunes qui allie ses forces à la fine équipe des… plus vieux…

Parlons de l’histoire, quand même, au cas où tout ce que j’ai écrit plus haut n’aurait pas suffi à vous convaincre : Dix ans après l’enlèvement du fils de sa cousine (Rhys) et de l’ami de celui-ci (Patrick), dix ans d’attente sans la moindre piste, voilà que Win reçoit un e-mail anonyme qui lui permet de retrouver la trace de Patrick. Enfin sauvé, celui-ci s’enfonce dans un mutisme terrifiant alors que son ami reste introuvable. Cette fois, c’est Win qui appelle Myron à la rescousse…

J’ai tendance à dire que, même s’il est possible de lire ce livre sans avoir lu les tomes précédents, vous rateriez quelques pépites si vous n’étiez pas familiarisés avec les méthodes de nos deux protagonistes… Lire « Articule ! » ou revoir Zorra ne peut pas prendre le même sens si on ignore tout du passé de ce duo de choc…

Pour conclure, et tant pis si j’abuse : si vous n’avez pas hérité de l’esprit de conclusion brillant de Myron (Myron Bolitar, le roi de la déduction ! ), je me vois dans l’obligation de vous confirmer que ce livre a été un énorme coup de cœur !!!

CdeC

 

 

14 réflexions sur “« Sans défense » – Harlan Coben 

  1. Je me suis moi aussi une inconditionnelle de Coben, j’ai meme pu le rencontrer dans un salon du livre ! J’ai lu tous ses romans et j’ai commandé celui ci sur internet parce que je ne suis pas abonnée à belgique loisirs. Ta critique est super, elle donne vraiment envie de le lire.. Moi aussi j’ai trop hâte de retrouver Myron, Win, Mickey et les autres.. Je vais vite le commencer 😍

    Aimé par 1 personne

  2. Cela donne envie de lire… tout depuis le début !! Il y a tellement à lire que je lis plusieurs livres en même temps en ce moment… ce qui me ralentit considérablement, mais me permets de choisir le genre selon mon humeur du moment 🙂

    Désolée de ne pas m’être inscrite à ton blog plus tôt ! Pourtant tu me suis depuis quelques temps, mais… le temps me manque cruellement ! La preuve, j’ai ouvert mon pc pour faire une recherche et je suis arrivée tout de suite sur ton commentaire, du coup… me voici.

    J’ai lu bien des livres avant d’en parler sur mon blog… parfois j’ai envie d’en relire certains rien que pour lire ma fiche (interdiction de rigoler), mais … le temps manque. Je suis comme le lapin d’Alice, je cours tout le temps après le temps.

    Bon, je file 🙂 A bientôt ! et merci pour tes comm sur mon blog.

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends tout à fait ce que tu veux dire pour à peu près tout ce que tu viens de mentionner 😊 le temps qui file… l’envie qui me vient à moi aussi de relire certains livres pour les partager ici…
      Je suis flattée de t’avoir donné envie de lire toutes les aventures de Myron et Win, définitivement mes personnages préférés !
      J’aime beaucoup ton blog aussi, car on y sens une vraie sincérité !
      La seule chose que je n’arrive pas à faire, contrairement à toi, c’est entamer plusieurs livres… je m’emmêle les pinceaux quand je fais ça !
      File alors sur les traces du lapin blanc ! 😉 et merci d’avoir pris le temps de t’arrêter par ici !

      J'aime

      1. Merci beaucoup pour ton retour sur mon blog 😀 pour lire plusieurs livres en « même temps », je prends des thèmes complètement différents : témoignage ou documentaire, recueil de nouvelles, littérature jeunesse ou thriller/ policier/ aventure.

        Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que ça n’a rien à voir avec le style des auteurs français, et depuis que j’en ai découvert de nouveaux, cela confirme bien que la richesse de notre langue donne vraiment de la profondeur aux récits. Mais le style d’Harlan Coben, je l’adore, surtout avec Myron et Win. Il est un peu cynique, souvent drôle et avec des héros presque super-héro ! Du pas possible dans la vraie vie mais perso il me fait vraiment du bien… Et j’avoue que je suis toujours incroyablement partiale quand il s’agit de cet auteur ! (#MauvaiseFoi) 😊

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s