« Les jumeaux de Piolenc » – Sandrine Destombes

Lu en : Octobre 2018

les jumeaux de Piolenc.jpgEn voilà un qui me faisait envie depuis sa sortie ! Enfin entre mes mains, j’ai entamé la lecture sans retourner lire ni le résumé ni les avis qui fleurissent sur la toile histoire de ne pas influencer ma découverte (un peu tardive, je l’admets !).

J’ai tout de suite apprécié la mise en situation sous forme d’extraits de journaux dans lesquels on passe sans transition d’un tragique avis de disparition d’enfants aux derniers résultats sportifs, sans plus d’émotions que cela… Le rendu était réellement impactant, nous faisant comprendre que fin de l’été 1989, deux jumeaux de 11 ans, Raphaël et Solène, disparaissaient de la petite bourgade sans histoire de Piolenc où ils vivaient. Le premier (et seul !) rebondissement notoire de l’enquête ayant été la macabre découverte du corps de Solène, quelques mois plus tard, alors que son jumeau demeurait introuvable. Les années passant, seul le père des jumeaux, récemment veuf, semblait encore vouloir persister à remuer ciel et terre pour retrouver la trace de son fils.

De retour de nos jours, le village est à nouveau secoué par la disparition de deux enfants, une fille et un garçon de 11 ans… Dans toutes les mémoires, et particulièrement celles du gendarme à la retraire Jean Wimez, cette histoire fait remonter à la surface les heures sombres de ’89 et, pour l’ex-gendarme, le goût amer de trente années d’investigations qui ont pris mille tournures et se sont soldées par autant d’échecs et d’incompréhension.

Cette fois, c’est le gendarme Fabregas qui prend la tête de l’enquête durant laquelle il accepte l’aide de Wimez, tant pour sa connaissance de « l’affaire des jumeaux » que par respect pour le supérieur qu’il était autrefois.

Commence alors une enquête qui part dans toutes les directions, dans laquelle tous, y compris les lecteurs, perdent leur latin, finissant par soupçonner tout le monde dans une apparente paranoïa galopante et contagieuse !

Je dois admettre que la direction qu’à prise l’histoire était totalement inattendue, et qu’on n’est pas sur un schéma classique de disparition d’enfants !

Lorsque le dénouement commence à s’installer, même si certains éléments finissent par paraître évidents, la psychologie noire et dérangeante derrière ce final invraisemblable est parfaitement incroyable !

En conclusion, pas de déception pour cette enquête tout en doutes et en questionnements rondement menée par des flics exceptionnellement normaux qui ne dénichent pas un coupable au flair mais bien en collectant un à un des indices à la sueur de leur front.

6 réflexions sur “« Les jumeaux de Piolenc » – Sandrine Destombes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s