Ces sons qui me font du bien…

Une fois n’est pas coutume, j’ai envie de vous parler musique !

Parce que la musique tient une place importante dans ma vie, depuis toujours.

Après quelques errances, une mère fan d’Elvis et un grand frère fan de hard-rock ont fini par stabiliser mes goûts musicaux. Si je suis capable d’écouter (presque) de tout, ma préférence va largement au rock, dans toutes ses déclinaisons ! Du classique des sixties au heavy metal, le rock coule dans mes veines. Plus jeune, je jouais de la guitare (classique) et Slash était mon idole (je pourrais dire est, parce que je l’adore toujours autant !). Pour la petite histoire, j’ai arrêté la guitare contrainte et forcée à la suite d’une lourde opération du poignet qui m’a éloignée de mon instrument plus d’une année, après laquelle j’ai perdu toute la sensibilité de mon pouce et je n’ai ensuite jamais repris, trop dégoûtée d’avoir perdu une grosse partie de ma dextérité.

Dans ma vision, pour que je puisse l’apprécier, un morceau doit « emplir l’espace », ce qui fait que je suis tout aussi capable d’apprécier la danse macabre de Camille Saint-Saëns que le plus grand tube de Queen !

Pour ceux qui ne connaissent pas :

 

Au risque de m’attirer des inimitiés, la seule chose que je ne supporte vraiment pas, c’est le rap français !

Revenons-en à mon univers avec une petite déclinaison de ces chansons qui ont une signification particulière pour moi (liste non exhaustive et pas forcément ordonnée !):

1 : Lors de notre mariage, mon mari et moi avons pris la décision de faire les invitations via un petit film. En musique de fond, j’ai choisi « highway to hell« , de ACDC. Ce choix était tellement incongru que certains me demandaient si j’étais bien sûr de vouloir me marier 🙂 Mais ce que je voulais exprimer, moi, par ce choix, c’est que j’avais choisi ma voie envers et contre tout et tous. Et même si c’est une voie qui est parfois difficile, je ne regrette pas mon choix. On ne vit pas dans un roman, le mariage est loin d’être une route de campagne facile, mais tant qu’on regarde dans la même direction, il n’est pas d’obstacle qui soit infranchissable (même si on en rencontre un tous les 100 mètres 😉 ) !

2 : Et si j’ai fini par choisir ce titre pour notre faire-part, c’est parce qu’on nous a mis mille bâtons dans les roues, essayant par tous les moyens de nous envoyer dans le mur (famille recomposée = 2 ex, des beaux-enfants, des ex-beaux-parents, des amis qui se partagent dans la même liste que les meubles lors d’un divorce… bref, un lot de mauvais moments qui peuvent miner une relation naissante !). Dans ces cas-à, j’écoutais Bon Jovi, qui criait : Can I be happy now ?, soit exactement ce que je ressentais…

3 : Et lorsque tout semblait enfin calmé et bien parti, sans entrer dans les détails, j’ai dû me battre pour que ma fille retrouve la sérénité, et de pseudo-psy en avocats, c’est encore Jon Bon Jovi qui me réconfortait avec son « Bounce« .

4 : Pour rester dans la nostalgie, voilà la chanson que j’aimerais qui accompagne mon envol quand sera venu le temps (le plus tard possible, espérons-le !) :

5 : Dans une note plus festive, voilà la chanson qui est devenue notre hymne à mon fiston et à moi avant chacune de ses compétitions de Karaté (et après lorsqu’il gagne 🙂 ) :

6 : Avec la même voix (Myles Kennedy) mais accompagnée de l’incomparable Slash, il y a cette chanson qui résonnait en moi après les attentats de Bruxelles :

Voici pour une petite sélection de ces chansons qui me font du bien… Une mise en bouche, qui, je l’espère, aura contribuer à vous rappeler que Bon Jovi ne s’est pas éteint après It’s my life, que Slash continue de faire sonner sa guitare avec de nombreuses personnalités, que Myles Kennedy, que ce soit avec Slash et les Conspirators ou avec Alter Bridge, est un chanteur incontournable même s’il est boycotté par les radios populaires, et que le rock peut cacher d’incroyables talents qui ne sont malheureusement mis en évidence qu’à de rares moments et seulement lorsqu’il s’agit d’une ballade, ! D’ailleurs si tout le monde connaît cette magnifique reprise de « Sound of Silence » (par Disturbed), je doute que quelqu’un connaisse celle-ci que j’apprécie particulièrement (je préviens, c’est un peu bruyant…) :

P.S. : si ceci vous semble un article programmé, c’est totalement exact puisque je suis actuellement sous le soleil de Samos (oui, oui, je frime…), probablement au bord de l’eau avec un bon cocktail et un super bouquin, pioché dans toutes vos recommandations livresques et dont les avis vous parviendront à mon retour !

9 réflexions sur “Ces sons qui me font du bien…

  1. J’ai de beaux souvenirs sur La danse macabre: quand j’avais 6, 7 ans, deux copines et moi nous nous déguisions et leur grand-mère jouait ce morceau au piano. Dans leur salon sombre, nous dansions et mimions la scène un peu comme dans Thriller des décennies plus tard, c’était magique !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s