« Sa majesté des ombres » – Ghislain Gilberti

Lu en : Janvier 2020

Sa majesté des ombresIl était une fois une lectrice avide qui fit la rencontre d’un personnage attachant et émouvant sur un salon et qui décida, sur un coup de tête, de se procurer la moitié de son oeuvre littéraire… C’est exactement ce qui m’est arrivé avec Ghislain Gilberti ! Rencontré une première fois au salon Iris Noir, je pars à sa rencontre pour m’offrir « Dynamique du Chaos« , sur les bons conseils de Valérie (Sangpages) qui vous en parle avec beaucoup d’émotions ici. Effectivement, c’est un homme plein de sincérité qui nous évoque son parcours chaotique. Autre salon, autre ambiance, me revoilà tentée par l’auteur que j’entends échanger avec d’autres lecteurs, je me joins à eux et repars avec les deux premiers tomes de la trilogie des ombres. Bon, c’est quand même des pavés… Mais finalement, une fois les fêtes passées, je profite du premier week-end calme de janvier pour m’attaquer à ces 737 pages… que je dévore littéralement !

On plonge très vite dans la tourmente et l’écriture immersive nous pose en témoins impuissants d’un fiasco policier incommensurable durant lesquels des policiers tous plus carriéristes les uns que les autres tentent de démanteler un important réseau de drogue.

Quelques années plus tard, Cécile Sanchez, brillante agent et mentaliste de l’OCRVP,  traque la piste d’une organisation professionnelle parfaitement huilée  qui commet des meurtres expéditifs et sans bavure. Selon elle, ces meurtres n’ont pour but que de protéger la tête d’un complexe réseau de distribution de drogue à multiples ramifications dont est froidement évincé quiconque met en péril son anonymat ou ses méthodes. Evidemment, l’arrivée de Cécile est assez mal perçue par les policiers locaux qui n’apprécient que moyennement son incursion dans leur enquête et sa manière de raccorder le présent à leur fiasco passé que chacun préférerait laisser profondément enterré.

Pourtant, son talent et une équipe solide montée sur mesure pour l’opération les emmènent à s’approcher plus que jamais de ce cartel insaisissable.

Dans ce thriller musclé et dynamique, les portraits des protagonistes sont saisissants. Je serais bien incapable de vérifier si les procédures décrites sont réalistes, voire réalisables, mais cela emporte la lecture et nous entraîne sans temps mort au travers d’une brique qu’on ne voit pas passer !

J’ai adoré cette plongée dans l’excellence appliquée au trafic de drogue, avec une touche d’humanité indéniable et des personnages certes aux traits très marqués mais pas moins crédibles.

Petits ressentis tout personnels : j’ai eu la sensation, tout au long de ma lecture, que l’auteur porte aux femmes un respect incommensurable qui est présent dans chaque dialogue, chaque portrait féminin. Et ensuite, j’ai eu l’impression d’une discrète mise sur un piédestal de la communauté Rock ‘n Roll (évidemment, ce n’est pas pour me déplaire !), parfois même peut-être un peu trop idéalisée mais ça se pardonne aisément, car je suis moi-même souvent très vexée des raccourcis faciles qui sont faits entre genre musical (en particulier les déclinaisons les plus durs du rock – mes préférées…) et comportement sociaux ou idéologies. (Bah non, sorry, mais je ne suis ni une SS extrémiste, ni une fêlée sataniste… 🙂 )

En conclusion, je suis ressortie de cette lecture à la fois conquise et bluffée par le talent de Ghislain Gilberti qui me semble parfaitement à la hauteur de sa gentillesse. Ce thriller est explosif mais précis et on en redemande, comme une bonne came (Sire Cédric nous avait prévenu !) qui distille insidieusement son venin pour nous empêcher de lâcher ce livre avant de l’avoir fini ! Et une fois l’addiction à cette plume bien implantée, difficile de résister à l’appel du prochain tome…

15 réflexions sur “« Sa majesté des ombres » – Ghislain Gilberti

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s