« HS 7244 » – Lorraine Letournel Laloue

Lu en : Février 2020

HS7244Imaginez-vous passer de belles vacances en Russie avec votre moitié, la personne que vous aimez le plus au monde, qui vous comprend, que vous chérissez et réciproquement, celle sans qui votre vie n’a aucun sens… Et imaginez-vous que sans raison, au beau milieu de ce rêve, vous vous réveillez un matin dans un cauchemar : vous avez été enlevé et vous êtes enfermé dans une cellule, vous êtes battu le plus souvent possible, vous servez de cobaye à des scientifiques tortionnaires qui n’ont rien à envier à ceux que l’Allemagne nazie a engendrés de pire, et surtout loin de l’amour de votre vie dont vous n’avez aucune nouvelle…

C’est exactement ce qui arrive à Marius qui ne comprend pas comment il a pu se retrouver là, enfermé, privé de ses droits, traité comme un terroriste, un malade contagieux… Et il est loin d’être seul dans cette galère…

Waw, me direz-vous, ces auteurs du noir ont du talent ! Quelle imagination ! Et c’est là qu’on prend une douche froide : l’histoire de Marius est inspirée de faits réels !

Durant la première moitié du livre, c’est l’incompréhension totale qui domine : où veut en venir l’auteur, pourquoi cette profusion de violence gratuite ? Puis l’ébauche d’une réponse se construit… Et on aura beau ne pas y croire, fermer les yeux et la repousser de toutes nos forces, la réalité viendra nous frapper dans toute sa rudesse… Il est impossible d’en dire plus sans spoiler, néanmoins, sachez qu’à moins d’être totalement dépourvu de cœur et de conscience, cette histoire va vous dévaster ! J’arrive encore à être surprise par les compétences humaines en matière de folie tortionnaire, cet exemple est une fois de plus terrifiant.

On tremble avec Marius, on prie pour qu’il ne se laisse pas abuser, on pleure de la force de son amour et de ses conséquences, on étouffe d’un bout à l’autre de ce roman asphyxiant et notre cœur finit par exploser.

Un premier roman qui se lit en apnée et qui marque durablement !

14 réflexions sur “« HS 7244 » – Lorraine Letournel Laloue

  1. Je suis extrêmement sensible et en juillet quand je l’ai lu j’étais en vacances.
    Les chapitres sont courts ce qui nous permet de reprendre son souffle.
    Je m’en souviendrai longtemps.
    L’écriture est fluide heureusement car le sujet est dur. Ça fait un poids équilibré dans la balance.
    Je souhaite qu’il soit lu dans le monde entier…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s