« Kérozène » – Adeline Dieudonné

Lu en : Juin 2021

Kérozène par Dieudonné

Il était attendu, ce petit deuxième d’Adeline Dieudonné… J’avais découvert sa plume dans le cadre du Prix Première 2019 avec le très beau « La vraie vie« . Cette fois, Adeline Dieudonné nous donne rendez-vous dans une station-service à 23h12. Avec nous, lecteurs, se trouveront (comme le précise le résumé) douze personnes, en compagnie d’un cheval et d’un macchabée… Tout cela est bien énigmatique et l’auteure va nous proposer de découvrir ces inconnus qui nous entourent en esquissant de sa plume une tranche de chacune de leur vie, avec un petit bagage émotionnel en surplus.

L’idée est somme toute très originale, la plume de l’auteure toujours très plaisante et assez atypique.

Pourtant, le plaisir n’a pas été au rendez-vous. J’en attendais beaucoup, notamment compte-tenu de la puissance de son premier roman, mais je n’ai pas été conquise par le type de narration, par les histoires qui, si elles sont toutes plus qu’originales, m’ont paru pour la plupart « too much » et beaucoup trop orientées sexe à mon goût.

Avec énormément de justesse, Ô Grimoire écrivait dans son retour enchanté sur « Kérozène » (à lire ici) : « C’est tout ou rien, soit on embarque avec elle pour suivre le destin tragique de ces quinze personnes soit on reste en rade sur l’aire d’autoroute et rien ne décolle… » Voilà, c’est tout à fait ça ! A mon grand regret, je suis restée en rade sur l’aire d’autoroute. Les histoires un peu burlesques ou abracadabrantes ne m’ont pas emportée et j’ai regretté l’absence d’une intrigue continue avec un fil conducteur clairement identifiable, même si parfois, certains recoupements se feront.

Dommage, donc, c’est un flop pour moi mais je n’ai aucun doute que ce livre a trouvé son public, car ce qui m’a déplu est pourtant ce que relève de manière positive nombre d’autres lecteurs. Cette rencontre ratée n’y change pourtant rien : je suis persuadée du talent de l’auteur et prendrai plaisir à découvrir ses prochains écrits !

15 réflexions sur “« Kérozène » – Adeline Dieudonné

    1. Oui, effectivement, je me suis aussi sentie un peu extra-terrestre au vu des nombreuses critiques élogieuse et, si je ne doute pas que le livre puisse trouver son public (et c’est manifestement le cas !), je ne suis moi-même pas du tout réceptive à ce genre de textes, et j’en suis la première navrée. Mais il est vrai que « la vraie vie » m’avait fait m’attendre à autre chose.

      J'aime

  1. Ah, j’avoue que j’avais été mitigée par la vraie vie (trop malsain pour moi… oui oui à côté de ça, j’aime Giebel ! xD) Du coup, à la sortie de cette nouveauté, j’ai préféré attendre les retours, Je crois avoir lu de tout du côté des avis… Vu le tien et mon ressenti de la vraie vie, je ne pense pas tenter. J’ai peur de rater ce nouveau rdv, moi aussi !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s