« Meurs, mon Ange » – Clarence Pitz

Lu en : Septembre 2021

Meurs, mon ange par Pitz

Clarence Pitz a dégainé son stylo et croyez-moi, ça va saigner ! Dans un décor idyllique (Bali), elle sème des cadavres sans tête. À Amsteram, elle inflige à Anja un job malsain de modératrice obligée de matter des horreurs à longueur de journées (mais c’est pas trop grave, parce qu’Anja, elle anesthésie ses émotions à coups d’alcool et de beuh depuis que son mari et sa fille ont disparu). Et elle oblige Eko et Taufik à lutter au péril de leur vie contre des ennemis assoiffés de sang pour une raison qui leur est inconnue, en pleine forêt tropicale ! Mais elle est sympa, Clarence, quand même, parce que pour dépatouiller tout ça, elle va nous ramener notre sympathique enquêteur bruxellois accro au gel désinfectant (et ce, depuis bien avant le covid !) Karel Jacobs, ainsi qu’un flic un peu teigneux, arrivé tout droit de Jakarta d’où sa hiérarchie semble vouloir l’écarter. Dans un fascinant imbroglio aux innombrables ramifications, l’auteure va nous faire courir d’un coin à l’autre du globe, la tête pleine de questions, au rythme de destins brisés et portés par la pugnacité de ces flics hors normes. Certains sujets abordés dans l’histoire sont très sombres, mais la galerie de personnages belges apporte une touche de légèreté au récit, même si elle est moins présente que dans Ineffaçables. Cet opus est d’ailleurs un parfait et savant mélange de ce qui a fait le meilleur d’ « Ineffaçales » et de « La parole du chacal« , les deux précédents livres de l’auteur.

J’ai particulièrement aimé la dynamique du récit qui rebondit tout le temps, ainsi que l’écriture tranchante de l’auteur qui se distingue par des personnages atypiques et attachants. Mais l’émotion n’est pas absente de ces lignes, et elle frappe fort au moment où on s’y attend le moins, ajoutant la dimension « roman noir » à ce thriller des plus rythmés. Bon ! Alors, que manque-t-il à ce roman pour en faire un excellent cru ? Rien ! Ha si… une suite… (Clarence, si tu m’entends…) 😏

5 réflexions sur “« Meurs, mon Ange » – Clarence Pitz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s