« À fleur de bruine » – Amélie De Lima

Lu en : Janvier 2022

À fleur de bruine par De Lima

En 2020, j’avais découvert « Dans ma maison sous terre« , que j’avais aimé, même si j’avais déploré un manque d’attachement aux personnages. Évidemment, c’est ce qui arrive quand on commence par le tome 3 d’une série ! Cette année, Papa Noël avait pour moi dans sa hotte « À fleur de bruine ». Comme je pense toujours que Père Noël est trèèèèès malin, je n’ai ni lu le résumé, ni vérifié l’ordre. Avec ma binômette Christel, on avait décidé de faire une LC sur le premier tome de cette fameuse série qui met en scène l’inspectrice Véronique de Smet. On se lance alors, chacune de notre côté, et après un bon tiers, on se fait un premier briefing… dans lequel rapidement, je comprends que nous ne sommes pas du tout en train de lire le même livre ! Ha ben bravo, Papa Noël ! Ce con m’a filé le tome 2 ! Trop loin pour m’arrêter, j’ai poursuivi ma lecture, non sans m’injurier à tour de bras, parce que je me suis bien auto-spoilée le tome 1…

Trêve de péripéties ! Bien qu’il me manque toujours un tome, j’ai ressenti nettement plus d’empathie pour les personnages, cette fois, notamment parce que Bettina Rosco y a fait sa première apparition. Ici, Véronique et elle, qui en sont à leur première rencontre, vont devoir collaborer. L’une à Tournai, l’autre à Lille, elles enquêtent sur des homicides qui comportent d’étranges similitudes. Leurs deux victimes sont des hommes que le meurtrier a ligotés et scarifiés.

Bettina est un concentré de jovialité, Véronique est plutôt une âme tourmentée, ce qui ne va pas rendre innée ou aisée la collaboration au départ. Alors que l’enquête lui bouffe déjà pas mal d’énergie, les origines de Véronique commencent à lui poser problème et elle remet en doute la version de sa mère sur « l’inexistence » de son père… Ajoutons à cela une certaine propension à fuir les relations, qu’elles soient amoureuses ou amicales, et l’on comprend que Véronique traîne quelques casseroles (que j’aurais probablement mieux appréhendées si j’avais lu la série dans l’ordre  🤦 ! #jesuisunboulet).

L’enquête est finalement assez simple et résolue en partie avec l’aide d’une intervenante extérieure à laquelle, pour ma part, je n’ai pas beaucoup cru, mais ça, c’est mon esprit terre à terre et cartésien qui s’est amusé à faire barrage. Malgré tout, j’ai dévoré la lecture sur un dimanche, parce que la plume était plaisante et que j’ai apprécié le personnage de Bettina, si lumineuse en apparence, et pourtant si blessée à l’intérieur. L’enquête touche aussi à un sujet délicat, et le bourreau l’est devenu à force de blessures. Forcément, cette partie très sombre a su me conquérir !

Excellent moment de lecture, donc, et même si je regrette d’avoir tout lu à l’envers, la découverte n’en est pas moins bonne ! Cependant, s’il vous vient l’idée de m’imiter et de faire l’impasse sur le tome 1, croyez-moi, ce n’est vraiment pas une bonne idée… d’autant qu’il paraît que le tome 1 est génial, c’est ma binômette qui me l’a dit !

6 réflexions sur “« À fleur de bruine » – Amélie De Lima

Répondre à Matatoune Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s