« Matrices » – Céline Denjean

Lu en : Mars 2022

C’est récemment que j’ai découvert la plume de Céline Denjean, sous l’impulsion de mon incontournable binômette qui, une fois de plus, a mis dans le mille ! Conquise par l’auteure, j’ai sauté de joie lorsque j’ai appris que je pourrais participer à l’événement Zoom avec l’auteure, organisé par Babelio, grâce à qui j’ai pu découvrir le livre.

Afin de rendre à César ce qui appartient à César, j’avais vraiment envie de partager à la fois la lecture et l’événement avec ma binômette. Nous voilà donc parties à la rencontre d’une nouvelle équipe d’enquêteurs, prêtes à percer le mystère qui entoure l’accident dans lequel une jeune femme enceinte a trouvé la mort, non sans avoir transmis un sombre message : « Save the others ! »

Quelles autres ? Qui était cette femme ? D’où sortait-elle ? Autant de questions auxquelles Louise et Violaine devront répondre ! Les deux principales protagonistes sont flics et amies. L’une est solaire, l’autre taciturne, mais le duo fonctionne extrêmement bien ! Évidemment, nul ne sort indemne de l’autopsie d’une femme enceinte, mais Louise semble particulièrement abattue. Elle va pourtant mettre sa hargne au service de l’enquête, qui la mènera vers une sombre histoire de GPA.

L’auteure a pris le parti de donner, dans certains chapitres, la parole à une victime. Outre ce changement de rythme qui dynamise le récit et qui l’humanise aussi de manière poignante, Céline Denjean nous permet d’appréhender l’horreur du cheminement des victimes. Effectivement, le procédé fonctionne parfaitement ! Rien d’anormal, lorsqu’on connaît le soin que l’auteure apporte à ses intrigues !

Il y a de la recherche, des événements tirés de faits existants qui font froid dans le dos, et des questions ouvertes et sans jugement, posées par l’auteur, tel que par exemple : À quel point est-il important d’élever un enfant issu de son propre sang ?

À un assortiment de personnages déjà bien éclectique, Céline Denjean ajoute un fervent (et extrémiste) catholique qui ne recule devant rien pour sauver les apparences. Ce monstre-là était presque plus terrifiant que les autres…

Il n’est finalement pas très compliqué de comprendre que j’ai franchement adoré ce livre, porté par une plume riche mais précise.

Ajoutons à cela une heure passée en compagnie de l’auteure lors de l’événement Babelio, et c’est une lectrice totalement conquise qui vous écrit ces lignes ! J’ai adoré la spontanéité de l’auteure (que j’avais déjà pu apprécier en salon) tout comme les explications qu’elle a livrées sur son cheminement de création. Encore un immense merci à Babelio, aux Éditions Marabout et à Céline Denjean !

13 réflexions sur “« Matrices » – Céline Denjean

Répondre à Céline Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s