« Jeu de peaux » – Anouk Shutterberg

Lu en : Juin 2022

Je sors de ma léthargie estivale pour me joindre à tous ceux qui l’ont déjà crié haut et fort : « Jeu de peaux » est une pépite ! Bien sûr, je pourrais compter sur mon pouvoir de persuasion et estimer que cette première phrase suffira à déclencher vos achats compulsifs, mais, dans le doute, je vais développer…

Offert par ma binômette qui me connait plus que bien, j’ai rapidement plongé dans ce thriller survitaminé ! On y rencontre rapidement un drôle de peintre, Juliano Rizzoni qui, comme tout artiste qui se respecte, mène une vie outrageusement provocante et débridée dont la presse à scandales raffole. Son imagination et son talent sont sans limites. Brillant artiste, il a souvent voulu repousser ses limites, allant jusqu’à disparaître de long mois pour suivre une formation à l’Irezumi, une ancestrale tradition japonaise de tatouage. De retour à la civilisation, il a « signé » quelques œuvres directement sur la peau de ses clients. Le jour où ces « œuvres » font leur apparition pour une vente aux enchères et ce, désolidarisées de leurs propriétaires (!), le célèbre nouveau 36 est mis sur le coup. Dès lors, le lecteur se promènera sur le fil de plusieurs temporalités : l’enquête, la vie de l’artiste, la vie de ses « œuvres » vivantes…

Je suis très sensible à la littérature et à la musique, mais bizarrement totalement hermétique à toute autre forme d’art. Malgré tout, la plongée dans le milieu ne m’a en aucun cas ennuyée, emportée par l’écriture atypique et punchy de l’auteure. Je ne me suis pas attachée à l’artiste, trop dubitative quant à ces illuminés à la vie de patachon. Par contre, j’ai très vite adhéré au duo de flics, et particulièrement à Lucie et sa vivacité d’esprit.

On s’attend rarement à une telle puissance pour un premier roman, d’ailleurs à aucun moment on ne ressent le moindre tâtonnement, comme si l’auteure avait toujours écrit. C’est dynamique et très visuel, mais l’action ne monopolise pas tout, permettant également au lecteur de s’imprégner des personnages autant que de certains aspects artistiques importants. Et, cerise sur le gâteau, un beau final inattendu et sympathique, tout ce que j’aime !

En conclusion, ma binômette me connait parfaitement et a visé juste en m’offrant cet excellent thriller ! À mon tour d’essayer de convaincre le plus grand nombre de s’intéresser de près à ce nouveau nom qui se fera vite une place de choix dans le paysage du polar actuel !

6 réflexions sur “« Jeu de peaux » – Anouk Shutterberg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s