« Le Jour du Chien » – Patrick Bauwen

Lu en : Avril 2017

téléchargementTout d’abord, je tiens à remercier Ge et le blog du Collectif Polar qui avaient organisé un concours avec les Editions Albin Michel (que je remercie également), concours que j’ai eu la chance de gagner et grâce auquel, mardi dernier, « Le Jour du Chien », de Patrick Bauwen, me fut livré tout droit venu de Paris dans mon petit bled Belge… Le bienvenu jour férié (lundi de Pâques) m’ayant justement permis d’achever ma lecture en cours, je n’avais plus qu’à ouvrir ce nouveau roman que j’avais mis dans ma wish-list dès la parution de la chronique de Kris (retrouvez-là ici !).

J’avoue sans honte que l’auteur était une découverte pour moi ! Dès lors, hormis que le résumé me tentait vraiment énormément, ce fut une surprise de découvrir sa plume. Et quelle surprise ! A la différence de nombre de blogueurs, j’ai fort peu de temps à consacrer à la lecture, ce qui implique que je m’y mets parfois juste pour dix minutes. Et bien dix minutes, avec Patrick Bauwen, c’est suffisent pour vivre dix mille rebondissements (mille… oui, ok, j’avoue que j’ai une légère tendence innée à l’exagération) ! On plonge dans cette histoire la tête la première et elle nous happe dès les premières lignes. Et une fois qu’on est pris au piège de l’auteur, on n’a d’autre choix que de se laisser emporter par la succession d’événements qui nous portent jusqu’au dénouement final.

Mais c’est un filou, Monsieur Bauwen… Il joue avec nos nerfs, use et abuse des points de suspensions pour nous glacer le sang et mieux se moquer de nous quand nos craintes s’avèrent infondées, mais ce n’est que finalement pour mieux nous cueillir à la page d’après !

Cette lecture fut rythmée, enrichissante (j’ai appris plein de choses distillées au gré de l’histoire en médecine, en histoire, en architecture…),  diabolique !

En quelques mots, Chris Kovak, un brillant médecin urgentiste, avait tout pour être heureux lorsqu’un fou lui ravit son amour de jeunesse, qu’il avait épousée, en la poussant sous le métro. Dévasté, Chris Kovak survit tant bien que mal… Jusqu’au jour où sa bien-aimée, morte depuis trois ans, réapparaît sur une vidéo, bien vivante…

C’est le genre de résumé intriguant qui est la marque de fabrique d’Harlan Coben, ce qui n’est certainement pas étranger à mon attirance pour le résumé de ce livre… Cependant, c’est mené différemment, mais avec tout autant de talent !

Faites connaissance avec le Chien, dont la cruauté n’a d’égal que sa folie, et tremblez tout en tournant vos pages au rythme effréné que vous dictera l’auteur, manipulateur jusqu’au dernier mot…

11 réflexions sur “« Le Jour du Chien » – Patrick Bauwen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s