« Du feu de l’enfer » – Sire Cédric

Lu en : Mai 2017

CVT_Du-feu-de-lenfer_4288A force de ne lire que des chroniques enchanteresses sur la nouvelle oeuvre de Sire Cédric, il ne pouvait en être autrement que de le voir finir dans ma PAL… Dans laquelle elle n’est restée que le temps que je lise le magistral « Sharko », avec qui elle avait partagé le transport…

Il faut déjà que je vous dise que je partais avec un a priori (positif !!!) relativement à Sire Cédric ! Pour commencer, parce que je lui trouve un air de ressemblance assez extraordinaire avec le sympathique bassiste des « Conspirators » que j’ai vu joué, il y a presque trois ans maintenant, avec Slash & Myles Kennedy à l’occasion de la tournée « World on Fire » (une tournée… du feu de l’enfer, tiens !!). Ensuite, parce que j’ai déjà fait connaissance de sa plume en lisant « L’enfant des cimetières ».

Ce feu de l’enfer, alors ? Ça raconte quoi ?

C’est l’histoire de Manon, gentille jeune femme, bosseuse et à la vie bien rangée quoiqu’un peu solitaire, qui a la malchance d’avoir pour frère un véritable boulet dont l’activité principale consiste à se fourrer dans les embrouilles puis à venir pleurnicher chez sa sœur en espérant qu’elle l’en sorte…  Sauf que cette fois, il s’en est pris aux mauvaises personnes, ce qui aura pour conséquences de lui mettre à dos une secte sanguinaire et sans pitié. Et il entraîne bien malgré elle Manon dans sa chute.

J’ai beaucoup aimé le rythme assez effréné. A l’instar d’un Thilliez ou d’un Coben, le premier chapitre nous plonge directement dans l’ambiance, et elle est bien sordide, cette ambiance (tout ce que j’aime…) ! Cela dit, j’ai aimé la légèreté que l’auteur arrive par moment à donner à son récit car, si l’on nage en pleine horreur, on n’y suffoque pas… Du moins au début, car la dernière partie s’alourdit nettement et entraîne le lecteur au cœur de la démence.

J’ai beaucoup aimé que l’auteur mette à jour la part sombre qui peut exister dans le plus adorable des êtres humains. Et je pense que je n’ai pas été la seule lectrice a avoir voulu gifler Ariel toutes les deux pages… Ariel ? Oui, c’est le nom du frère de Manon ! Pour tout vous dire, je n’ai pas eu facile à m’y faire, à ce prénom, moi ! Séquelle traumatisante du matraquage Disney de mon enfance, fort probablement, parce qu’Ariel, pour moi, c’est une grande rousse avec une queue de poisson !

Pour conclure, je dirai que ce fut une sanglante et admirable lecture qui ne fera pas de cette chronique la première à sortir de la lignée de toutes celles enthousiastes que j’ai lues jusqu’ici !

9 réflexions sur “« Du feu de l’enfer » – Sire Cédric

  1. Ping : Sire Cédric à l’honneur ! – Mes Lectures du Dimanche

  2. Ping : « Avec tes yeux » – Sire Cédric – Mes Lectures du Dimanche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s