« Vindicta » – Cédric Sire

Lu en : Avril 2019

Vindicta

La conversion de Sire Cédric en Cédric Sire ne me semblait pas indispensable. Mais j’en ai fort bien compris les raisons, comme l’auteur les a expliquées lors d’une interview au Hellfest (à découvrir ici). Mais, en bonne révolutionnaire métalleuse extrémiste que je suis, je m’agace fatalement des raccourcis simplistes qui peuvent être malheureusement faits et, entre son look gothique et son pseudo qui ne l’était pas moins, j’admets (même si je m’en offusque !) que trop souvent, Sire Cédric était pris pour un auteur écrivant (je le cite) « des histoires de vampires pour les adolescents » ! J’espère que c’est bien clair maintenant pour le commun des mortels qu’en plus d’avoir des goûts musicaux irréprochables, Sire-Cédric-Sire est un auteur divin ! (Vous la sentez venir, là, la chronique tooootalement impartiale ????)

J’ai lu de Vindicta qu’il était l’aboutissement de l’ancrage de l’auteur dans le réel. Et c’est vrai ! Exit le fantastique (c’était déjà le cas avec Du Feu de l’Enfer) mais pas la puissance de l’écriture ! Sans artifices, voilà le lecteur propulsé dans l’horreur de ce que la société peut fabriquer de pire…

Lorsque quatre jeunes gens préparent un braquage garanti sans bavures, c’est naïvement qu’ils pensent que rien ne peut mal tourner pour eux, sachant qu’ils braquent un bijoutier loin d’être honnête qui ne pourra pas courir se plaindre aux flics. Oui mais voilà, tout le monde sait que l’homme prévoit, Dieu rit… Et pour le coup, il n’a pas manqué d’humour et lorsque le braquage tourne mal, les jeunes gens se retrouvent avec un tueur à gage sanguinaire et totalement incontrôlable à leurs trousses. Cerise sur le gâteau, le tueur agit hors contrat, laissant libre cours à ses plus bestiales addictions. Parce que cette fois, c’est personnel… Vengeance is mine, comme le chante Alice Cooper, que l’auteur a cité en première page… Et à l’instar du riff tranchant et survitaminé de Slash, l’action ne connaît aucun temps mort. Le lecteur est accroché à ses pages comme un naufragé à sa bouée, espérant que le seul flic doué d’un peu de jugeote que l’on rencontre dans le récit continue à œuvrer en dehors des clous pour stopper l’engrenage.

C’est une histoire de vengeance, certes, mais pas que… La notion de victime est revisitée par un auteur qui nous défie de juger, et le lecteur est bien obligé de s’asseoir sur ses certitudes !

Et pour couronner le tout, je me suis bien fait avoir sur l’identité de l’âme vengeresse. Pour le coup, je n’ai rien vu venir ! Et j’adore ça !

Sire Cédric était vraiment très bon, Cédric Sire est encore meilleur…

Shhht i'm reading.JPG

44 réflexions sur “« Vindicta » – Cédric Sire

  1. J’adore cet auteur ! Il a en effet amorcé un virage avec « Du feu de l’enfer », et je trouve qu’il a négocié le virage d’une manière absolument parfaite ! J’ai hâte de lire ce dernier roman, dont je n’entends que des avis positifs ! Merci pour ta chronique qui donne envie ! Bon week end, bises.

    Aimé par 1 personne

      1. Je suis également sidérée de voir ce genre de réaction à propos de l’ancien nom de sire Cédric…
        Argh, pour le coup, j’ai clairement deviné qui était le spectre vengeur… J’ai bien aimé cette lecture haletante et efficace, mais je l’ai trouvée trop prévisible.

        Aimé par 1 personne

      2. Ho c’est vrai ? Moi je me suis fais complètement avoir, je n’ai rien vu venir !!!! Évidemment ça enlève un peu de charme à la lecture quand tu ne prends pas la révélation comme une claque…
        Pour les réactions sur sire Cédric, je dirais que ces petits esprits ne méritent pas de goûter à sa plume 😁

        Aimé par 1 personne

  2. Ping : Cédric Sire – Vindicta | Sin City

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s