Robert Galbraith à l’honneur !

C’est reparti pour le rendez-vous mensuel de Nina, du Rest’o Littéraire : « Un auteur à l’Honneur » !

wp-image-1789269516

Petit rappel du principe : faire découvrir, au travers d’une photo, d’une biographie et de la présentation de quelques œuvres, un auteur chouchou ! Et ce, dans le but de découvrir et peut-être d’explorer d’autres univers au travers des présentations de chacun.

Ce mois-ci, c’est un inconnu super connu(e) que je vous propose de découvrir ! Un inconnu qui s’appelle Robert mais dont le pronom personnel est « Elle » ! Bon, pas la peine de prolonger le suspense puisqu’il est fort probable que chacun d’entre vous est parfaitement au courant que Robert Galbraith n’est autre que J.K. Rowling !

Ce n’est pourtant pas cette facette de sa personnalité que je souhaite mettre à l’honneur, même si je suis une fan totalement inconditionnelle de son petit monde des sorciers (j’aime les livres infiniment plus que ce qui est sorti au cinéma…).

Mais qui est Robert Galbraith ?

robert-galbraith1.pngOui, je sais, je viens de vous le dire, et non, je ne me moque pas… C’est juste que c’est la structure de mes articles 🙂 !

Lorsque J.K. Rowling a démarré la saga Harry Potter, sa renommée s’est envolée ! Tant et si bien que chaque sortie d’un nouvel opus était accompagnée d’un battage médiatique phénoménal dans le monde entier : librairies ouvertes de nuit, files de fan hystériques faisant le pied de grue déguisés en sorciers, et j’en passe ! J’ai même participé à l’une de ces nuits de folie dans mon petit village gaulois habituellement si tranquille, c’est vous dire !

Lorsque Harry a raccroché sa robe d’écolier, tous les fans ont eu l’impression de dire adieu à leurs meilleurs amis… Restait cependant un auteur de talent irrémédiablement associée à l’univers de Poudlard qui, de base, était tout de même destiné à un public très jeune ! (Même si je les ai lu dans ma vingtaine ! Je ne suis donc pas une Potter-ado mais bien une adulte conquise…)

Dès lors, parquée dans sa catégorie, il était difficile pour J.K. Rowling de faire « autre chose », ce qu’elle décida néanmoins de faire en publiant « Une place à prendre ». Je peux difficilement juger ce livre, l’ayant abandonné après le second chapitre… Toujours est-il que le changement est radical, et le public ne l’accueille pas vraiment avec l’enthousiasme qu’il réservait à chaque publication magique…

Le meilleur moyen pour J.K. Rowling d’être enfin reconnue comme auteur de romans criminels sans souffrir d’a priori et en étant lue avec toute la neutralité qu’on ressent lorsqu’on découvre un nouvel auteur fut donc d’utiliser un pseudonyme. C’est ainsi que naît Robert Galbraith qui publie, en 2013, son premier roman : « L’appel du Coucou ».

Malheureusement, l’identité réelle de l’auteur n’est pas restée un mystère très longtemps, mais suffisamment pour que son objectif soit atteint et que son livre soit choisi, au départ, par des lecteurs qui souhaitaient en découvrir l’intrigue, et pas par des lecteurs avides de retrouver une once de Poudlard à travers de nouveaux écrits.

Les mauvaises langues ont dit que c’était J.K. Rowling elle-même qui avait « organisé » la découverte de son pseudonyme… Personnellement, je n’ai pas pu lui poser la question directement (Ouais, ouais, ch’suis débordée, pas eu le temps de lui passer un coup de fil…), du coup, je n’alimenterai ni ne démentirai cette information !

Malgré la divulgation du pot-aux-roses, J.K. Rowling continue d’utiliser son pseudonyme pour publier les nouveaux tomes, afin de maintenir la distinction de « son autre écriture » (je cite, voir : http://robert-galbraith.com/about/ ).

Et pour moi, qui est Robert Galbraith ?

Simple ! J.K. Rowling ! Ben oui, j’ai découvert Robert Galbraith à la sortie de son second bouquin (Le Ver à Soie) en livre de poche ! Et par la même occasion, appris que J.K. Rowling se cachait derrière ce pseudo ! Oui, je sais, c’est ridicule, je découvre tout après tout le monde… (J’ai bien appris que Laurie sortait avec Garou six mois après leur rupture !  #le-commentaire-qui-sert-à-rien) Bref, depuis la création de ce blog et grâce aux blogueurs que je lis assidûment chaque matin, sûr qu’une info pareille ne m’aurait pas échappée, mais là je vous parle d’avant !

verasoieBref, je découvre « Le Ver à Soie » (ma chronique ici) qui me plaît plutôt bien (avec nuances) et en même temps me renseigne sur le fait qu’il s’agit en fait d’une série mettant en scène un détective privé, Cormoran Strike, qui a perdu la moitié de sa jambe droite en servant (il était militaire) en Afghanistan lorsque le véhicule dans lequel il voyageait a explosé.

coucouJe me dis dès lors qu’il faut que je lise le tome 1  (« L’appel du Coucou », ma chronique ici) qui, lui, me plaît nettement moins… Mais le hasard m’ayant fait découvrir la série dans le mauvais ordre, je me dis que le niveau s’élève, et je ne renonce donc pas et accueille avec plaisir la parution poche du 3ème volet : « La Carrière du Mal » (Ma chronique ici). Et celui-là confirme mon sentiment que les intrigues gagnent en fluidité.9782253086536-001-T

Au final, je retrouve aux travers des écrits la richesse de la plume de J.K. Rowling, même si cela se révèle parfois un handicap dans un thriller là où notre avidité en demandait toujours plus à Poudlard !

Mais je loue cependant le courage de l’auteur (quel que soit son nom, finalement !) parce que je m’imagine que la critique peut être acerbe lorsque l’on change radicalement de style ! Avouez que l’opinion publique peut se montrer vraiment idiote par moment : Quand Musso, Levy et même parfois (même si ça me fait mal de l’écrire) Harlan Coben sont vertement critiqués pour faire « toujours la même chose », J.K. Rowling s’est fait laminé pour avoir fait « autre chose » !

Moi je dis qu’au final, il est impossible de plaire à tout le monde mais si l’auteur aime son boulot et prend plaisir à le faire, ce n’est pas à nous qu’il appartient de l’en blâmer… J’attends donc le quatrième volet avec impatience !

Et pour la petite histoire, la BBC a adapté pour le petit écran les aventures de Cormoran Strike !

Voilà pour l’auteur de ce mois de rentrée !

 

16 réflexions sur “Robert Galbraith à l’honneur !

  1. Haha j’adore la photo ! J’aime beaucoup la saga Cormoran Strike (j’ai une place à prendre dans ma PAL mais il ne me tente plus trop…). Je n’ai pas l’habitude de lire des livres de détective, mais ceux-là m’ont beaucoup plu en tout cas ! Et si ça l’a fait kiffer, elle a bien raison de changer. Il y a quand même un côté « enquête » dans HP, qui n’est pas pour rien à mon avis dans le succès de cette saga en plus de son univers de dingue.

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Récap’ « Auteurs  à l’honneur – Août & Septembre #6 | «Le Rest'o Littéraire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s