« Dompteur d’Anges » – Claire Favan

Lu en : Septembre 2018

CVT_Dompteur-dAnges_7749Sous le soleil de Samos, j’ai rencontré Claire Favan… Elle m’a décrit comment le plus gentil des simplets pouvait devenir le pire des tortionnaires… Elle m’a conté comment les rouages de la société font naître les monstres. Elle m’a rappelé que la frontière entre le Bien et le Mal est plus ténue qu’il n’y paraît. Elle m’a mise au défi de juger !

Max Ender est un gentil bougre. Certes, un peu limité, mais gentil et dévoué. Mais voilà qu’un jour, il est accusé à tort du viol et du meurtre d’un jeune garçon à qui il était énormément attaché. Il est jeté en prison sans comprendre ce qu’il lui arrive et, là-bas, il découvre le sort que les détenus réservent aux pointeurs… Si, dans l’absolu, soyons honnête, je serais ravie de savoir que le mal subi par Max est effectivement ce qu’on réserve à ces sous-humains qui s’en prennent aux enfants, dans l’histoire, on souffre avec lui des traitements impitoyables qui lui sont réservés, alors qu’il est innocent ! Cinq ans plus tard, la justice admet s’être trompée après avoir arrêté le bon coupable qui a récidivé. Quelques excuses et un chèque plus tard, Max est libéré. Mais le Max qui est entré en prison et celui qui en sort ne sont plus du tout comparables… L’inhumanité du traitement qu’il a subi tandis que ceux qui devaient le protéger détournaient tranquillement les yeux l’ont transformé en monstre assoiffé de vengeance contre tous ceux qui lui ont volé sa vie.

Il décide alors de mettre en marche un plan machiavélique, choisissant d’arracher à ses bourreaux la chair de leur chair et d’en faire les instruments de sa main vengeresse ! Aidé par Suzie qui lui est dévouée corps et âme, Max devient un dompteur d’Anges… Dans la peur et la privation, sous les coups et les menaces, il fait de ces enfants des monstres destructeurs !

Ce qu’elle a finement joué, notre auteur, c’est la carte de l’empathie. Dans la première partie consacrée à Max, aucun lecteur ne peut rester insensible à son destin brisé !

Ensuite, la partie consacrée à l’ « élevage de Monstres » est crue et dure. J’ai été surprise de la tournure qu’elle a prise, car je m’attendais à autre chose, une vengeance plus ciblée.

Enfin, la dernière partie est consacrée au bras de fer entre Monstres…

Dompteur d’Anges est admirablement bien écrit, sans longueur, avec juste ce qu’il faut pour nous faire plisser les lèvres de dégoût ou tressaillir d’horreur. J’ajoute une mention spéciale qui amène un vrai sourire, voire même un éclat de rire quand l’auteur s’amuse à parsemer son texte des noms réels ou fictionnels de ses collègues écrivains… Pour ma part, ce fut une lecture savoureuse. Bémol (mais tout petit) pour l’un des personnages de la dernière partie qui ne m’a pas bernée un seul instant.

Dans l’ensemble, sans prétention et avec justesse, Claire Favan s’attache à décrypter les codes de la manipulation mentale et de ses conséquences et, à l’instar d’un Tackian, nous défie de condamner les victimes et certains de leurs choix de vie.

En résumé : je recommande !

10 réflexions sur “« Dompteur d’Anges » – Claire Favan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s