« L’Outsider » – Stephen King

Lu en : mars 2019

l'outsider.jpgAcheté dès sa sortie, voilà le genre de livre qui ne traîne jamais bien longtemps dans ma PAL, à l’instar de quelques-un en ce moment ! J’ai privilégié les SP mais ensuite, je me suis jetée sur ce petit bijou avec la certitude de ne pas être déçue !

Si j’aime le King de manière générale, je sais qu’il a certains écrits qui ne sont pas du tout pour moi (je pense à Cellulaire ou Dreamcatcher)  ! Mais ce roman-ci, dans lequel il mêle intrigue policière avec ingrédients fantastiques, c’est une recette qui me goûte plutôt bien, déjà savoureuse avec Fin de ronde (vous allez voir la transition subtile qui arrive ! ) à qui, d’ailleurs, L’Outsider emprunte le pétillant personnage de Holly Gibney ! (Voilà, ça, c’est fait !). Bon, reprenons dans l’ordre…

La petite ville de Flint City est en émoi après le meurtre sordide d’un gamin de 11 ans, et je vous passe les détails révoltants qui rendent ce crime encore plus intolérable. Mais l’assassin a singulièrement manqué de discrétion, laissant non seulement empreintes et traces ADN sur la scène de crime mais également en ayant été vu par de nombreux témoins, notamment en compagnie de la victime juste avant le meurtre ! Peut-être son statut de citoyen modèle au-dessus de tout soupçon lui semblait-il suffire ? Pour la police, arrêter ce monstre qui, en plus, est le coach sportif de tous les gamins de la ville et prof d’anglais au lycée et donc en permanence entouré d’enfants devient une priorité et l’arrestation est à l’image à la fois du meurtre et du meurtrier : spectaculaire !

Oui, mais voilà… En plus de clamer on innocence, le suspect peut également prouver qu’au moment du meurtre, il n’était pas en ville et, en plus, dispose de nombreux témoins pour le prouver, et pour cause ! Il assistait à une conférence d’Harlan Coben ! ( 😍 Oups, désolée pour le gloussement de groupie qui vient de m’échapper...)

Au début, les policiers se sentent invincibles ! Pas de bévue possible ! Puis, tout doucement, le doute s’infiltre. Et l’arrestation en fanfare a de lourdes conséquences. Pourtant, on ne peut pas se trouver à deux endroits en même temps, si ? Nooon…. Si ? (oui, ça peut durer longtemps comme ça… Mais vous avez saisi l’idée !)

Voilà le topo… Avec une écriture dynamique, le King confirme son talent de conteur. Il y a de la colère et de la tristesse dans ces lignes, mais elles sont parsemées de petites remarques plus légères, de petites piques politiquement presque correctes, de sous-entendus et de franches blagues. C’est ce mélange parfaitement dosé qui devrait rallier à la cause du King les plus terre-à-terre d’entre nous, les réfractaires à l’horreur. On notera aussi, pour les aficionados du King, un nombre important de petits clins d’œil à ces œuvres passées !  Rien à ajouter, si ce n’est que, pour moi, le King, c’est comme un bon vin : il se bonifie en vieillissant !

25 réflexions sur “« L’Outsider » – Stephen King

  1. Pour le moment, je m’intéresse davantage à ses premiers livres, en tout cas ceux écrits avant les années 2000, mais celui-ci et Sleepy beauties me font particulièrement de l’oeil.
    Je suis en train de lire Rose Madder que j’aime beaucoup et j’ai encore le tome 2 de Ça à lire.

    Aimé par 1 personne

    1. Dans les tous premiers, j’ai adoré Rage (sous le pseudo Richard Bachman). J’ai aussi énormément aimé Sac d’os et Misery. Par contre, je n’ai pas lu « ça » parce que la toute première adaptation ciné m’a terrorisée (j’étais pas bien grande, à ma décharge 😏) Et Rose Masser, j’avoue clairement une lacune ! Il est bien ?

      Aimé par 1 personne

      1. Rage reste mon préféré pour le moment 🙂 Je n’ai pas du l’ancienne adaptation de Ça mais en tout cas le livre est bien glaçant aussi, on s’y croirait !
        Pour Rose Madder, je ne sais pas trop dans quelle catégorie le mettre (drame ? horreur ?). C’est une femme qui décide de fuir son mari violent avec qui elle était depuis une quinzaine d’années et alors qu’elle refait sa vie dans une autre ville, son mari fait tout pour la retrouver et sûrement la tuer. On rentre dedans très facilement, Rose est très attachante et pour le moment j’ai du mal à continuer tellement j’ai peur que son mari la retrouve… ^^

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s