« Ineffaçables » – Clarence Pitz

Lu en : Janvier 2020

ineffacables

Aujourd’hui, je vous parle du petit bijou d’une compatriote !

Nous voici en 2016 en plein cœur de Bruxelles, la Belle, fragilisée par les récents attentats et montrée du doigt par l’opinion publique étrangère pour avoir été la terre nourricière des terroristes de 2015… Rappelez-vous Molenbeek (Merci de prononcer Molenbééééék ! ). Et voilà qu’un tagueur extrêmement insolent se met à dessiner des fresques à caractère pornographiques sur les murs de la ville ! Trop is te veel ! Mais difficile de trancher entre les effacer ou les laisser. Laissant ces considérations politiques à qui de droit, Virgile, inspecteur handicapé et mis sur la touche depuis de longues années, se voit confier la recherche du coupable. Et son instinct de flic qu’il croyait rouillé à force d’avoir été mis au placard se réveille lorsqu’il entend parler de crimes sexuels sordides. Il fait rapidement le lien entre les différentes affaires et les tags, et intègre ainsi un trio des plus originaux. On a donc Karel, excellent flic quoique légèrement accro au désinfectant ; Fred, dont l’humour décalé s’exprime le plus souvent possible, allégeant les situations les plus lourdes, et Virgile, le timide infirme.

Si les crimes et l’enquête sont on ne peut plus sérieux, le traitement est savoureusement déjanté. L’auteure nous entraîne à sa suite dans une visite guidée de Bruxelles, de la prison de Saint-Gilles aux quartiers chauds, en passant par les hauts lieux estudiantins, on découvre Bruxelles dans une description des plus authentiques. Certains personnages sont l’incarnation du flegme qui nous est propre et le tout est parsemé de douces expressions locales.

Mais ne vous y trompez pas ! Car c’est là tout l’art du Belge : personne ne le prend au sérieux, pourtant l’intrigue est parfaitement maîtrisée de bout en bout, crédible et efficace. De la noirceur a l’état pur ficelée de main de maître et contée avec la légèreté qui sied à l’accent belge. J’ai adoré !

8 réflexions sur “« Ineffaçables » – Clarence Pitz

  1. Ping : Clarence Pitz – Ineffaçables | Sin City

  2. Ping : Quoi de neuf Blogo ? #2 |

  3. Ping : « La parole du Chacal » – Clarence Pitz – Mes Lectures du Dimanche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s