Les « Top 10 du Noir 2020 » de Mes Lectures du Dimanche – Partie 3 : Les 10+1 de mon Binôme Christel

Comme je l’ai réalisé avec joie, mon binôme Christel a elle-aussi réalisé son top 10 (+1 !) pour Geneviève, porte-flingue du Collectif Polar. Alors, ça donne quoi chez elle ? Que du lourd, si vous voulez mon avis (et ayant lu 10 de ses 11 coups de cœur 2020, vous pouvez me croire sur parole !)

Bonjour Geneviève,
Voici mon top 10…+1. Petite entorse au règlement car je n’ai pas réussi à n’en choisir que 10.Mais contente de participer à cette chouette aventure.

Un peu de chauvinisme n’ayant jamais fait de mal à personne, commençons donc ce top 10+1 par mes coups de cœur belges.

« Jeux de mains.. » – Yves Laurent

Quelle magnifique découverte que ce duo d’auteurs bien de chez nous. Un magnifique polar qui réunit tout ce que j’aime : une enquête bien ficelée, des personnages attachants et des meurtres bien sordides. Et pour couronner le tout, des auteurs super sympas dont je suis heureuse d’avoir fait la connaissance. Et il  va sans dire que j’ai directement enchainé avec le tome 2, « Jeux de vilains… ».

Résumé Babelio : « Ce coup-ci n’était qu’un « essai » afin de m’assurer que je n’avais pas tout à fait perdu la main, mais, pour ma prochaine victime, je lui réserve une véritable petite œuvre d’art. Mon vieux Corduno, il va falloir te préparer à en baver grave. » Après deux années d’interruption, le tueur en série qui donnait des cauchemars au célèbre Inspecteur Principal David Corduno et à son équipe décide de refaire surface afin de poursuivre sa danse macabrement perverse. Le point commun de la sixième victime avec les précédentes ? Une nouvelle phalange emportée, mais à la main gauche, cette fois. Le sang-froid de Corduno va être mis à rude épreuve au cours de cette enquête bruxelloise ponctuée de traits d’humour et de bains de sang. Mais pourquoi le meurtrier semble-t-il si bien connaître son traqueur ?

« Ineffaçables » – Clarence Pitz

Continuons avec une auteure belge qui nous plonge dans la visite de Bruxelles au travers de ses fresques et bien évidemment d’une série de meurtres particulièrement trash. Saupoudrez le tout d’expressions bien belges et vous aurez la recette d’un coup de cœur.

Résumé Babelio : Bruxelles 2016. Au lendemain d’une vague d’attentats, des fresques pornographiques apparaissent sur les façades des quartiers populaires de la capitale et secouent l’opinion publique. Épaulé par Fred Boland, jeune recrue immature, l’inspecteur Karel Jacobs est confronté à une série de crimes sexuels d’une perversité sans nom. Les sévices s’enchaînent mais les victimes ne se ressemblent pas. Et le duo est rapidement dépassé par une enquête pavée de violence qui l’emmène dans les recoins sensibles de la ville. Samira, jeune mineure émancipée est retrouvée violée en plein cœur de Molenbeek. Sa route croise le chemin de Virgile Plisson, flic infirme relégué à la paperasserie et ancien membre de la cellule tag, prêt à tout pour reprendre du service.

« La catabase » – Jack Jakoli

Ayant eu la chance de rencontrer l’auteur à la Foire du livre de Bruxelles et ayant été conquise par son histoire, je me suis plongée dans son roman. Une lecture qui vous prend aux tripes dès les premières pages en sachant que la descente aux enfers à laquelle Jack vous fait participer est tirée de faits réels.

Résumé Babelio : Elle émerge lentement, aveuglée par un projecteur. Nue et enchaînée à une table métallique. Près d’elle, un homme portant un masque de porc installe une caméra. Il se retourne vers l’objectif et prononce quelques mots avant de saisir un marteau : « J’ai bien reçu vos paiements. Nous allons pouvoir commencer conformément à vos directives. » Belgique, été 2006. Un promeneur découvre un corps sauvagement mutilé. Contraint d’intégrer la section criminelle d’un village tranquille, Matt entame sa première enquête. Rien ne pouvait le préparer à ce qu’il va découvrir.

« Le Manufacturier » – Mattias Köping

Après m’avoir conseillé de lire ce livre pendant plusieurs mois, Nath (Mes lectures du dimanche) m’a gentiment forcé la main en me l’offrant (Notes de Nath : je pense qu’à ce stade, on peut clairement parler de harcèlement… 😜). Et, évidemment, elle avait raison. Ce bouquin il fallait que je le lise, il fait partie de ces lectures dont vous ne ressortez pas indemne mais qu’il faut absolument avoir lu.

Résumé Babelio : Le 19 novembre 1991, une poignée de paramilitaires serbes massacrent une famille à Erdut, un village de Croatie. Laissé pour mort, un garçonnet échappe aux griffes des tortionnaires, les Lions de Serbie. Un quart-de-siècle plus tard, l’avocate Irena Ilić tente de remonter la piste jusqu’à la tête du commando, le sinistre Dragoljub.
Le 1er avril 2017, les cadavres d’une femme et de son bébé sont retrouvés dans la banlieue du Havre, atrocement mutilés. Niché dans le dark Web, un inconnu sous pseudonyme revendique le double meurtre et propose les vidéos de ses crimes à la vente sur son site Internet… Depuis quand sévit-il ? Prêt à transgresser la loi, le capitaine de police Vladimir Radiche s’empare de l’affaire qui sème la panique sur le pays, au risque de voir l’inimaginable s’en échapper.
Les deux investigations vont se percuter avec une violence inouïe. 

«  Matière Noire » – Ivan Zinberg

Ivan Zinberg est capitaine de police, et scientifique de formation donc forcément, ça ne peut que matcher avec la scientifique amatrice de polars bien ficelés que je suis. Il me reste maintenant à découvrir le reste de son œuvre.

Résumé Babelio : Juillet 2017. Une région. Deux disparitions. Après une nuit en discothèque, la jeune Inès Ouari ne donne plus signe de vie. Marion Testud, elle, n’est jamais rentrée de son jogging matinal.
Sur leurs traces, deux enquêteurs aux profils atypiques : Karim Bekkouche, chef de la BAC de Saint-Étienne, flirte avec les limites et prend tous les risques pour retrouver Inès. Jacques Canovas, journaliste parisien et ex-flic des Renseignements généraux, couvre la disparition de la joggeuse.
Tous deux ont des raisons personnelles de parvenir à leurs fins.
D’un bout à l’autre du pays, les pistes se croisent tandis que de vieux meurtres énigmatiques refont surface. Deux hommes confrontés, lancés dans une course contre la mort à pleine vitesse dans les abysses de la terreur panique.

« L’affaire Clara Miller » – Olivier Bal

L’affaire Clara Miller est un roman choral qui se lit ou plutôt qui se vit à du 100 à l’heure. Olivier Bal, auteur fort sympathique que j’ai eu la chance de rencontrer au salon Iris Noir, nous emmène à la découverte du milieu pas toujours rose d’une rock star et de son entourage.

Résumé Babelio : Son cadavre est remonté, comme celui d’autres femmes, à la surface de l’eau. Six au total… Là-bas, dans les forêts du New Hampshire, le lieu maudit porte un nom : le lac aux suicidées.
Clara Miller était journaliste. Comme Paul Green, le reporter du Globe qui débarque sur l’affaire. Il avait connu Clara étudiante, et ne croit pas un instant à la thèse du suicide.
Un homme l’intrigue : Mike Stilth, l’immense rock star retranchée à quelques kilomètres de là, à Lost Lakes, dans un manoir transformé en forteresse.
L’artiste y vit entouré d’une poignée de fidèles, dont Joan Harlow, redoutable attachée de presse qui veille sur son intimité et se bat comme une lionne dès que l’empire Stilth est attaqué.
Mais Paul, lui, a tout son temps. Dans sa vieille Ford déglinguée, il tourne inlassablement autour du domaine. Avec cette question : et si, du manoir, la route menait directement au lac ?

« Ils étaient cinq » – Sandrine Destombes

Cette année, j’ai découvert, adoré et lu tous les livres de Sandrine Destombes. Mais puisqu’il ne faut en choisir qu’un pour ce top 10, mon choix s’est posé sur le dernier que j’ai lu. Nous voilà embarqués aux côtés d’Antoine Brémont à essayer de comprendre pourquoi c’est à lui que toutes ces vidéos de tortures sont envoyées.

Résumé Babelio : Le capitaine Antoine Brémont observe, impuissant, un inconnu se faire torturer. C’est à lui et à personne d’autre que les agresseurs ont envoyé la vidéo. Un SMS lui indique où se trouvent la victime, vivante, mais dans le coma, ainsi qu’une femme séquestrée. Les ravisseurs ont promis d’autres violences…
Pour les arrêter et mettre un terme au massacre, le capitaine Brémont doit comprendre ce qui les anime. Ils l’ont choisi comme interlocuteur privilégié et ce n’est pas un hasard. Mais est-il prêt affronter ses propres cauchemars ?

« Grand froid » – Cyril Carrère

Après avoir vu passé de nombreuses chroniques élogieuses de ce roman, je me suis décidée à l’acheter. Je ne connaissais pas du tout cet auteur mais je suis contente de m’être laissée entrainée dans cette aventure. Encore une nouvelle découverte d’un auteur fort sympathique qu’il me tarde de rencontrer en salon.

Résumé Babelio : La vie de Lucas a basculé en une seconde : sa mère, une brillante avocate nantaise, a été retrouvée morte dans un parking souterrain. Si la police conclut à un suicide, Lucas n’y a jamais cru. Convaincu de son assassinat, il se lance dans une enquête qui va le percuter avec une violence inouïe. Pour Lucas, l’heure est venue d’entrouvrir la porte du passé de sa mère… Au risque de voir l’insoupçonnable s’en échapper.
La vérité est proche. Si proche. Bien plus terrible et dangereuse que tout ce que Lucas imagine…
Inspirée de faits réels, portée par une atmosphère glaçante et des rebondissements en série, cette révélation des lecteurs 2019 vous plonge, au fil des chapitres, dans un nouveau classique du genre.

« Mauvais genre » – Isabelle Villain

J’ai rencontré Isabelle à un salon du polar et j’ai immédiatement été conquise par l’univers de cette auteure. Je suis donc revenue avec « Mauvais genre » sous le bras mais comme il se doit, j’ai commencé les aventures de Rebecca par le début. Et après avoir dévoré les 4 tomes à la suite, j’ai gardé une petite préférence pour celui-ci car l’histoire m’a particulièrement touchée.

Résumé Babelio : Hugo Nicollini est un garçon différent des autres gamins de son âge. Un père brutal. Une maman protectrice. Un soir, il est témoin d’une dispute entre ses parents. Une de plus. Une de trop. Cette fois-ci, sa mère succombera sous la violence des coups.
Vingt-trois ans plus tard, l’équipe du commandant Rebecca de Lost enquête sur la mort d’une jeune femme, sauvagement poignardée dans son appartement. Pas d’effraction. Pas de vol. Pas de traces de défense. L’entourage de la victime est passé au crible, et l’histoire du petit Hugo va refaire surface bien malgré lui.

« L’art du meurtre » – Chrystel Duchamp

Des corps torturés, une enquêtrice loin d’être parfaite, le tout avec l’art pour fil conducteur et me voilà embarquée dans ce superbe polar qui se dévore en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Encore une auteure qu’il me tarde de rencontrer dans la vrai vie.

Résumé Babelio : Quatre victimes. Et aucun coupable.
Des relations amoureuses sans lendemain. Une mère possessive et intrusive. Des nuits entières à errer. La vie d’Audrey, 34 ans, pourrait se résumer à une succession d’échecs. Seul son métier de lieutenant à la PJ lui permet de garder la tête hors de l’eau.
En ce jour caniculaire de juillet, Audrey et son équipe sont appelés sur une scène de crime. Le corps de Franck Tardy, avocat à la retraite, est retrouvé dans son luxueux appartement du XVIe arrondissement. Son corps a été torturé, mutilé, partiellement écorché, puis mis en scène sur une table dressée pour un banquet. Pour compléter cette vanité, un crâne humain lui fait face : celui de sa défunte épouse, dont la tombe a été profanée quelques jours auparavant.

« Charade » – Laurent Loison

Vous commencez à me connaître maintenant et vous savez donc qu’un roman où un tueur en série laisse derrière lui des corps torturés et une enquête confiée à une équipe de flics attachants avec leurs forces et leurs faiblesses ne peut que me séduire. Ce qui est chose faite avec Charade, le premier roman de Laurent Loison.

Résumé Babelio : Il laisse derrière lui des cadavres de jeunes femmes atrocement torturées et de mystérieux messages. Ce cruel et terrifiant tueur en série est pourtant traqué par le meilleur flic du 36, le commissaire Florent Bargamont, et une brillante criminologue, Emmanuelle de Quezac.

Nous voilà arrivé au bout de ce top 10 +1 …

Ce fût un plaisir pour moi de me replonger dans ces lectures qui m’ont permis de supporter cette année particulièrement pourrie. Et j’espère vous avoir donné envie de vous plonger dans quelques-uns de ces polars.

Merci Geneviève pour cette belle aventure.

Voilà pour le top de Christel, mon binôme, grâce à qui, on peut le dire, 2020 fut effectivement plus facile à supporter ! Car au-delà d’une passion commune pour les lectures dans lesquels on retrouve une profusion de sang et de boyaux, c’est une vrai amitié qui nous unit ! De votre côté, vous apprendrez à la découvrir au fil des mois, car nous avons plein de lectures communes en magasin !

15 réflexions sur “Les « Top 10 du Noir 2020 » de Mes Lectures du Dimanche – Partie 3 : Les 10+1 de mon Binôme Christel

  1. Ping : C’est vous qui le dites ! – Les coups de cœur d’Isabelle Villain – Mes Lectures du Dimanche

  2. Ping : Lecture Commune de Christel & Nath #3 :« Ils étaient cinq » – Sandrine Destombes – Mes Lectures du Dimanche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s