Lecture Commune de Christel & Nath #4 :« Solitudes » – Niko Tackian

Lu en : Janvier 2021

Solitudes par Tackian

Le mois de janvier, c’est le mois des bonnes résolutions… pour les autres ! Pour moi, le mois de janvier, c’est la sortie d’un nouveau Tackian ! Une fois encore, j’en redemande, et cette année, j’ai partagé la saveur de ces lignes avec mon binôme qu’on ne présente plus : Christel ! Alors, la magie a-t-elle encore opéré ???

L’avis de Christel

La sortie du dernier Tackian a été l’occasion d’une nouvelle LC avec ma binomette (comme le dit si bien Ge 😊).

La météo belge étant raccord avec le climat du livre, c’est donc avec une belle couche de neige dans mon jardin que j’ai commencé cette lecture. Bon d’accord, les plaines d’Enghien n’ont rien à voir avec les plaines du Vercors, mais cela permet quand même de s’immerger dans l’ambiance froide et blanche de ce bouquin. Rajoutons à ça de sublimes descriptions et me voilà donc plongée au cœur de cette histoire aux côtés d’Elie, Nina et tous les autres. Les chapitres sont courts et rythmés, l’écriture est fluide et très cinématographique (normal me direz-vous pour un auteur de scénario…) et le récit est bien évidemment parsemé d’une bonne dose de cadavres ce qui fait qu’une fois ouvert, il est impossible de déposer ce livre avant le mot fin. Grâce au talent de Niko Tackian, j’ai douté en même temps que Nina, j’ai eu froid avec les personnages et je me suis sentie oppressée par cette nature belle, sauvage et dangereuse à la fois.

Maintenant que vous avez compris que Solitudes pourrait bien être mon premier coup de cœur de 2021, parlons de la couverture. D’habitude, je n’y prête pas beaucoup d’attention (oui, je sais je ne suis pas normale…) mais je dois bien avouer que celle-ci est juste magnifique et complètement hypnotique, ce qui fait ressembler ce livre à un trésor de papier.

L’avis de Nath

Comme l’a parfaitement décrit Christel, « Solitudes » amène à un dépaysement total… Entrer dans ces lignes nous assure une véritable immersion dans un décor majestueux, dans lequel j’avais vraiment l’impression d’être moi aussi, en spectatrice discrète du drame qui se jouait sous mes yeux. J’entendais presque le silence écrasant des montagnes décrites par l’auteur lorsqu’il nous emmenait à la suite d’Ellie, garde dans le massif du Vercors. Si Ellie est taciturne et secret, c’est qu’il ne sait pas lui-même qui il est vraiment, amnésique suite à une blessure par balle survenue lorsqu’il était encore un tout jeune homme. Pourtant, une certitude lui vient lorsqu’il découvre en pleine montagne le cadavre d’une jeune fille sur le corps de laquelle une étrange inscription a été gravée, sonnant pour Ellie comme un funeste message. Nina est chargée de l’enquête. Elle a récemment pris ses fonctions de lieutenant dans la région, fuyant une culpabilité dont elle espérait naïvement qu’elle ne la suivrait pas dans sa nouvelle vie. Rapidement, l’aura énigmatique qui émane d’Ellie perturbe Nina, qui ne sait comment le cerner. Parfois imprudente, toujours vaillante, Nina est le moteur de cette intrigue, mais l’auteur a malgré tout créé autour d’elle et d’Ellie une palette de personnages secondaires parfaitement développés, que j’ai trouvé très attachants, notamment l’aveugle Jacques, ou encore le chef Reda… L’enquête est à l’image de ce à quoi nous a habitué l’auteur : dynamique et rebondissante, le tout tempéré par ce calme oppressant qu’impose le décor choisi. Un savant dosage, et même si les esprits chagrins auront tôt fait de souligner quelques similitudes avec « avalanche hôtel » (le froid, l’amnésie), il n’en reste pas moins que le mélange fonctionne et donne une intrigue différente. L’impression de respirer la liberté et l’immensité est d’autant plus impressionnante lorsque l’on sait que ces lignes ont été écrites en plein confinement ! Du point de vue de l’écriture, on reste sur une recette qui fonctionne avec moi : pas de fioritures, du direct qui frappe et une écriture très cinématographique, comme nous le disait Christel. Bref, cette fois encore, la lecture a été à la hauteur de mes attentes, fidèle à ce que j’attends de l’auteur. Il ne reste plus qu’à attendre patiemment janvier 2022 !

17 réflexions sur “Lecture Commune de Christel & Nath #4 :« Solitudes » – Niko Tackian

      1. Les Lectures de Maud

        Nan nan pas folle la bête que je suis 😉 ma pal de mars est prête et pas d achat de prévue pour le moment 😉
        Je lirai des auteurs femmes à part une exception.
        Mais toi, qu as tu repéré ?

        Aimé par 1 personne

      2. Les Lectures de Maud

        Oui oui, ça me permettra de me remettre de mes craquages de Février 😂 c est comme un coup de soleil… après faut se mettre à l ombre et récupérer 😉 avant de retourner s exposer…

        Aimé par 1 personne

  1. Ping : Solitudes de Niko Tackian – Les Lectures de Maud

  2. Ping : Avalanche Hôtel de Niko Tackian – Les Lectures de Maud

Répondre à eimelle Toursetculture Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s