C’est vous qui le dites ! – Les coups de cœur de Caroline Vallat

Présentation de la rubrique ici !

Aujourd’hui, quel plaisir de piocher dans les coups de cœur d’une célèbre libraire : Caroline Vallat ! Libraire à la Fnac, elle vit son métier avec une passion sans faille et la partage largement, pour notre plus grand plaisir ! Depuis quelques mois également, elle nous régale de ses apéros « On ne va pas se tenir à Caro », co-animé avec Carobookine, et qui nous propose de superbes rencontres d’auteurs.

Qui es-tu et où peut-on te suivre ?

Sur instagram (@Carovallat)

Libraire passionnée, organisatrice du salon du polar « Rosny soit qui mal y pense »

Parlons de tes coups de cœur !

Coucou Nathalie,

Voici les 5 livres qui ont marqué ma vie de lectrice et la photo pour illustrer.

« American psycho » – Bret Easton Ellis

American Psycho par Ellis

Après avoir lu les 3 premiers romans de Bret Easton Ellis, j’ouvre « American psycho » et là, le choc ! Le personnage de Patrick Bateman m’excite, me rend dingue, j’adore sa violence, son humour, sa folie… j’aime tout ! Et c’est grâce à ce livre que je découvre le noir et bascule du côté obscur ! 

Résumé Babelio :

 » Je suis créatif, je suis jeune, […] extrêmement motivé et extrêmement performant. Autrement dit, je suis foncièrement indispensable a la société « . Avec son sourire carnassier et ses costumes chics, Patrick Bateman correspond au profil type du jeune Yuppie des années Trump. Comme ses associés de la Chemical Bank,
il est d’une ambition sans scrupules. Comme ses amis, de il rythme ses soirées-cocktails pauses cocaïne. À la seule différence que Patrick Bateman viole, torture et tue. La nuit, il dévoile sa double personnalité en agressant de simples passants, des clochards, voire un ami. Mais il ne ressent jamais rien. Juste une légère contrariété lorsque ses scénarios ne se déroulent pas exactement comme prévu…

« Le silence des agneaux » – Thomas Harris

Le Silence des agneaux par Harris

J’ai lu des centaines de livres depuis mes 16 ans mais Clarice Starling, Hannibal Lecter et Buffalo Bill resteront 3 personnages qui m’ont totalement fascinée dans ce thriller qui reste inoubliable. Une plongée dans ce que l’humain peut être de plus noir et de plus malade ; pour moi, ce livre est un chef d’œuvre.

Résumé Babelio :

Le « Silence des Agneaux » nous porte aux limites incertaines du génie et de la monstruosité, de la perversion et des manipulations mentales : seule avec sa peur, Clarice Starling, jeune agent du FBI, descend dans les enfers de la folie criminelle.
Entre Hannibal le Cannibale et Buffalo Bill, elle mène une chasse à mort où la logique de la démence entraîne au-delà de la terreur.

« Meurtres pour rédemption » – Karine Giébel

J’ai refermé ce livre en larmes. Pleurer… de rage, d’énervement, de dégoût, de fatigue nerveuse. Épuisée de m’être pris des coups pendant 700 pages avec son héroïne Marianne, j’ai été malmenée comme jamais pendant toute ma lecture ; quelle expérience incroyable ! Je garde un souvenir vraiment à part de ce livre qui m’a fait me sentir tellement vivante et libre !

Résumé Babelio :

Marianne, vingt ans. Les barreaux comme seul horizon. Perpétuité pour cette meurtrière.

Indomptable, incontrôlable, Marianne se dresse contre la haine, la brutalité et les humiliations quotidiennes.
Aucun espoir de fuir cet enfer, ou seulement en rêve, grâce à la drogue, aux livres, au roulis des trains qui emporte l’esprit au-delà des grilles. Grâce à l’amitié et à la passion qui portent la lumière au cœur des ténèbres.

Pourtant, un jour, une porte s’ouvre. Une chance de liberté.
Mais le prix à payer est terrifiant pour Marianne qui n’aspire qu’à la rédemption.

« Faims » – Patrick Senécal

Faims par Senécal

Ce livre : c’est mon livre. Le Human Circus m’a fait me poser plein de questions sur ma vie personnelle et les mots de Patrick Senécal ont véritablement fait écho en moi. J’aime son côté pessimiste de la vie et la noirceur de ses personnages, sa manière d’écrire et de me parler indirectement à travers tous ses romans avec cette frénésie, cette excitation, cette folie furieuse qui m’envahissent à chaque fois.

Résumé Babelio :

« Assassins, oui. Comme vous tous, comme tout le monde. Et hypocrites. Et lâches. Et envieux, débauchés, frustrés, égocentriques, vils, infâmes, assoiffés de pouvoir, d’argent et de luxure, couverts du vernis de la res­pec­tabilité pour mieux camoufler nos désirs qui nous rongent et nous tuent, dégoulinants de bonne conscience avec nos conjoints, nos enfants et notre boulot, et aveugles, volontairement et désespérément aveugles jusqu’à ce que la réalité nous crève les yeux et le cœur !

Humains, depuis la caverne, depuis le serpent et sa pomme, humains jusqu’au bout de nos ongles de bêtes ! » Bienvenue à Kadpidi, une petite ville tranquille située au cœur d’une région tranquille. C’est là que vit une petite famille tranquille.

Joël, le père, est policier ; Martine, sa femme, est propriétaire d’une clinique vété­rinaire. Leurs deux enfants sont maintenant des ados et, à la fin de l’été, Nicholas entrera au cégep, Émilie en troisième secondaire.En ce second samedi de juillet, la trente-deuxième édition du Bal du Chien-Chaud bat son plein au parc Woodyatt et la journée est magnifique. Or, au même moment, le « Humanus Circus » arrive en ville avec ses quatre autocaravanes et ses trois fourgons tirés par des camionnettes.Bientôt, plus rien ne sera tranquille…

« Les yeux d’Ava » – Wendall Utroi

Les Yeux d'Ava par Utroi

Karine Giébel a trouvé son alter-ego masculin ! Comme Marianne, Ava est un personnage qui me hantera à jamais. Cette impuissance face au bonheur m’a bouleversée et mise à terre. J’ai eu tellement mal pour elle, pour ce cauchemar que va devenir sa vie. Et le pire, c’est que j’aurais probablement fait les mêmes choix de maman et c’est là où le livre frappe fort car tout est plausible et envisageable. Quand le monstrueux s’invite…

Résumé Babelio :

« Si vous lisez cette lettre, c’est que vous tenez mon manuscrit entre vos mains, qu’on me l’aura volé, ou que ma fin sera proche. Il ne me quitte jamais, collé à ma peau, dissimulé sous mon manteau ou dans mon cabas. Les premières pages sont nées, il y a des années, raturées et usées par les griffes du temps. »

Rédigée quinze ans après les faits, la lettre d’Ava a le goût âcre de la rédemption. En 2002, Ava, vingt-neuf ans et quelques mois, mariée à un homme rencontré sur les bancs du lycée, mère de deux beaux enfants, des jumeaux, a une vie idéale. Un amour solide, des désirs simples comblés par des bonheurs immenses. Mais c’était compter sans le destin. Lui peut se jouer de nous, brouiller les cartes, changer les règles. Quand un tragique accident remet toute sa vie en question, Ava sombre. Comment peut-on faire face quand toutes nos certitudes sont réduites à néant ?

Un immense merci à Caroline pour sa participation à cette rubrique, qui, je l’espère, continue de faire gonfler vos PAL !

La semaine prochaine, c’est une auteure de littérature noire, mais également correctrice qui viendra nous parler de ses coups de cœur : Laurine Valenheler, dont je découvrais le premier livre (ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang) il y a peu (on s’en souvient ici !).

6 réflexions sur “C’est vous qui le dites ! – Les coups de cœur de Caroline Vallat

  1. Ping : C’est vous qui le dites ! – Nouvelle rubrique ! – Mes Lectures du Dimanche

  2. Ping : « Les yeux d’Ava » – Wendall Utroi – Mes Lectures du Dimanche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s