« Il était une fois la guerre » – Estelle Tharreau

Lu en : Décembre 2022

C’est toujours un immense plaisir de retrouver la plume d’Estelle Tharreau, d’une part parce qu’on la connait sensible et touchante, d’autre part parce que l’on sait qu’elle se renouvelle sans cesse, et chaque nouvel opus est une véritable surprise.

Cette fois, Estelle s’interroge sur les retombées d’une guerre sur un homme, sur un couple, sur l’opinion. Il y a ce qu’on sait, ce que l’on croit, ce que l’on nous raconte, ce que l’on s’imagine… Et quelque part entre tout ça, il y a la vérité. Bien sûr, chacun a sa vérité, et lorsque l’auteure nous fait vivre ce couple de l’intérieur, on comprend que pour un même fait, il y a toujours deux vérités. Et ces vérités sont tristes, blessantes. Pour le soldat Braqui, une chose est certaine : il faut protéger son épouse des horreurs de la guerre. Cette guerre où on l’a renvoyé à plusieurs reprises. Au début, les soldats étaient des héros que l’opinion publique encensait. Mais sur le terrain, les soldats ont vite compris que rien n’était aussi simple qu’il y paraissait. Pourtant, ils ont continué à exécuter les ordres au fil des missions. Tout avait de moins en moins de sens, l’horreur était présente à chaque minute. Des milliers de vies brisées. Alors, le soldat Braqui s’efforçait de ne rien ramener de tout cela dans son foyer, sauf ses cauchemars, car il n’était pas maître de ses nuits. Il voulait tenir sa famille à l’écart de sa descente aux enfers, sa famille s’est crue mise à l’écart tout court. Puis, quand les politiques ont senti tourner le vent, ils en ont rejeté la faute sur ces militaires, incapables de ramener la paix, au contraire. Et il aura suffi de quelques belles paroles pour que l’opinion publique cloue ses héros au pilori.

Le soldat Braqui n’en est plus un. Il n’est plus qu’un Braqui qui sombre chaque jour un peu plus profondément, malgré une furieuse envie de retrouver sa place auprès des siens.

Avec toujours cette même puissance, Estelle Tharreau est une fois de plus aux commandes d’un roman poignant et percutant. La détresse d’un soldat s’oppose à la tristesse d’une épouse, et tout cela à cause de manœuvres politiques qui détruisent tout sur leur passage. Sans aucun doute, c’est à nos cœurs et nos tripes que s’adresse l’auteure, et le message est fort ! En digne fille et petite-fille de militaires (qui, Dieu merci, n’ont pas eu à vivre autant d’horreurs), je remercie l’auteur d’avoir levé le voile sur cette part sombre cachée derrière un patriotisme qui n’a pas toujours de sens mais pour lequel les militaires sacrifient leur vie, parce que c’est leur devoir.

Je remercie une nouvelle fois les éditions Taurnada pour cette lecture magnifique qui, s’il n’avait pas encore été édité, aurait dû finir dans mon top 2022.

5 réflexions sur “« Il était une fois la guerre » – Estelle Tharreau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s