« État de Terreur » – Hillary Rodham Clinton & Louise Penny

Lu en : Février 2023

C’est totalement par hasard que je suis tombée sur ce titre, moi qui suis une fervente admiratrice des Clinton depuis l’élection de Bill en 1993. Si Hillary n’en est pas à son premier ouvrage littéraire, il s’agit ici de sa première incursion dans le monde du thriller ! L’idée de l’associer à Louise Penny était brillante, probablement une conséquence bienheureuse de la formation d’un premier duo littéraire du type associant Bill Clinton & James Patterson, lesquels ont frappé par deux fois déjà pour des lectures que j’avais beaucoup appréciées. (On s’en souvient ici et ici !)

Comme pour le duo Clinton (le mari) – Patterson (l’auteur), le duo Clinton (l’épouse) – Penny (l’auteure) est excessivement efficace ! L’aspect thriller est mené d’une main de maître par Louise Penny qui a insufflé à son écrit toute une part de véracité (protocoles, décors, …) qui sont issus de l’expérience d’Hillary Clinton, d’abord en tant que première dame, et ensuite en tant que secrétaire d’État.

Si, globalement, les mêmes qualités peuvent être attribuées à ce duo, il me semble qu’il surpasse cependant largement le précédent, et ceci tient à un fait : il y a une vraie émotion, une vraie expertise des ressentis autour de chaque parole, chaque décision des protagonistes qui est forcément liée à la féminité des co-auteures ! Oui, je l’affirme, cette touche féminine adoucit le patriotisme exacerbé, et même si la nation américaine est toujours un peu idéalisée, elle est cependant bien plus nuancée !

En cause aussi, probablement, une écriture post-peroxydé dont l’ère démente a malgré tout apporté un sacré coup dans la crédibilité de la grande nation américaine. Les auteures placent justement leur intrigue sous la tutelle d’un président nouvellement élu qui doit faire face au chaos laissé par son prédécesseur, un abruti-friqué-conspirationniste nommé Éric Dunn et pour laquelle toute ressemblance avec le crétin peroxydé et ancien locataire de la Maison-Blanche n’est absolument pas fortuite ! Ce président a eu maille à partir, lors de l’élection, avec un gros groupe médiatique. Contre toute attente, lors de son élection, il nomme la directrice de ce groupe comme Secrétaire d’État ! Les deux se détestent plus ou moins ouvertement, et le récit s’ouvre sur cette parodie d’entente cordiale. Mais les manœuvres politiques à deux balles vont vite se retrouver au second plan lorsque le Président Williams et sa Secrétaire d’État, Ellen Adams, vont devoir faire face à une menace terroriste imminente.

Pour empêcher la catastrophe, Ellen et sa conseillère (et meilleure amie) Betsy vont sillonner le ciel à bord d’Air Force 3 pour aller à la rencontre des plus grosses puissances mondiales. La course à l’armement nucléaire est un bal masqué où personne n’est aussi droit qu’il le prétend. Dans ce jeu d’équilibre, Ellen représente une Amérique déforcée que l’administration précédente a complètement décrédibilisée.

Au travers des différentes rencontres d’Ellen, on reconnaîtra quelques figures politiques tristement célèbres, notamment Maxim Ivanov, qui n’est autre que l’infâme chef d’État responsable de tellement d’atrocités depuis de longues années en général, et depuis un an en particulier.

Comme je le soulignais plus haut, l’écriture 100% féminine apporte de la nuance et, si le patriotisme est présent, il n’est pas exacerbé et c’est la conjonction des efforts de plusieurs personnes qui permettra (ou pas !) de sauver le pays. Bien sûr, on retrouve un peu cet aspect super-puissance américaine, mais bien plus humble, bien plus consciente de ses manquements. Ici, il ne s’agit pas de sauver le monde, seulement eux-mêmes. Le tout est porté par une action ultra-dynamique qui transforme ce thriller en page-turner ! Tous les ingrédients qui m’ont plu dans le duo Patterson/Clinton se retrouvent ici, mais en mieux, en plus fin, en plus nuancé, avec une émotion plus réelle et une approche moins chauvine. Pour le coup, Madame Clinton a dépassé Monsieur, et ce livre a été, me concernant, un véritable coup de cœur ! Ce que j’ai ressenti dans la plume commune de ces auteures s’explique dans leurs remerciements qui m’ont, je l’avoue, tiré une larm(ichett)e. Deux femmes exceptionnelles aux commandes de l’un des meilleurs thrillers politiques qu’il m’ait été donné de lire !

15 réflexions sur “« État de Terreur » – Hillary Rodham Clinton & Louise Penny

  1. Tu sembles l’avoir totalement adoré ce livre ! J’avoue que je ne suis pas à l’aise lorsque la politique est au cœur d’un roman, je m’y perds vite, je ne sais pas pourquoi. 🤭 Du coup, même si celui-ci a l’air d’être très rythmé, et utilisé plein de bonnes idées, je pense pas le tenter. 😇 En tout cas, merci pour ton bel avis Nath.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s