« La fille du président » – Bill Clinton & James Patterson

Lu en : Aout 2021

La fille du président par Clinton

Toujours dans ma phase « il me faut une valeur sûre« , je suis tombée complètement par hasard sur ce nouveau titre qui renouvelle la collaboration Clinton/Patterson. J’avais goûté au premier opus en 2018, et je l’avais adoré. Je me suis donc jetée sur ce petit nouveau avec délectation. Toujours avec en toile de fond mon attachement légendaire pour cet ex-président (pour ceux qui en ignoreraient l’origine, explication par ici !), j’ai savouré cette lecture de la première à la dernière ligne !

La magie de ce duo, c’est d’avoir aux commandes Patterson qui maîtrise l’action, le suspens, les scénarii excellemment ficelés, et Clinton, qui apporte ce petit plus de crédibilité à toutes les scènes qui concernent la vie du dirigeant des Etats-Unis. Il faut savoir que le crétin peroxydé m’avait un peu fâchée avec Washington, aussi ai-je apprécié d’y retourner avec l’ex-ranger Matthew Keating, même si le livre s’entame sur la fin de son mandat. On y apprend dès lors comment est géré « l’après », quand le président n’est plus qu’ex et que la première dame peut enfin redevenir autre chose qu’un faire-valoir au service de l’opinion publique. Oui, ça sent le vécu ! C’est authentique et ça sonne comme tel, même si une fois de plus, notre ex-président, qui est également ex-Navy Seal, est probablement un peu plus lisse, un peu plus patriote, un peu plus héroïque et surtout nettement plus honnête que ne le furent ses prédécesseurs IRL :-). Il n’empêche, ce patriotisme et ce courage typiquement américain m’ont toujours charmée, donc pas de doute, avec moi, ça fonctionne parfaitement !

Notre ex-président un peu désœuvré, donc, voit son quotidien voler en éclat lorsqu’un terroriste, avec qui il a un contentieux qui date de la période de son mandat, kidnappe sa fille. En effet, ce monstre sanguinaire qui est responsable de beaucoup trop de morts n’a pas apprécié que, lors du raid raté d’un commando qui avait pour tâche de l’éliminer, ce soit sa famille qui y passe…

La machinerie se met en place pour sauver la fille de l’ex-président, mais lorsque la situation se complique, la nouvelle présidente refuse de céder aux exigences des terroristes, en dépit de la réaction que cela pourrait provoquer.

Evidemment, en bon ancien Seal, notre héros ne peut pas rester les bras croisés…

Bien sûr, les renseignements, les techniques de pointe, les gueguerres entre grandes nations vont venir saupoudrer l’intrigue d’un voile de réalisme, même si une fois de plus, on y constatera que l’Amérique est forcément plus qu’honnête dans cette course aux renseignements (ou en tout cas, quand elle est malhonnête, c’est toujours pour la bonne cause, elle ! Autant pour les chinois…).

Bref, exception faite de cet excès de chauvinisme patriote, tout est rassemblé pour passer un moment parfaitement divertissant !

Une fois de plus, j’ai adoré, et j’espère que le duo original formé par Patteron & Clinton récidivera vite pour me ramener à la maison blanche par pages interposées !

4 réflexions sur “« La fille du président » – Bill Clinton & James Patterson

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s