Dan Brown à l’honneur !

C’est reparti pour le rendez-vous mensuel de Nina, du Rest’o Littéraire : « Un auteur à l’Honneur » !

wp-image-1789269516

Petit rappel du principe : faire découvrir, au travers d’une photo, d’une biographie et de la présentation de quelques œuvres, un auteur chouchou ! Et ce, dans le but de découvrir et peut-être d’explorer d’autres univers au travers des présentations de chacun.

Comme vous le savez peut-être, ce doux mois d’octobre était celui de la sortie de quelques perles littéraires dont, à mes yeux, le tant attendu « Origines », de Dan Brown, qui est d’ailleurs ma dernière lecture ! Tant que je suis dans l’ambiance, donc, j’ai décidé de mettre Dan Brown à l’honneur, même s’il est déjà bien connu de la majorité d’entre vous !

Mais qui est Dan Brown ?

téléchargementDan Brown est né en juin 1964 dans le New Hampshire. Sa mère était organiste d’église, et son père prof de math. Fait que j’ai déjà rapporté ici, Dan Brown étudie au Amherst College où l’un de ses compagnons n’est autre que le célèbre Harlan Coben ! Il obtient son diplôme avec une double spécialisation en anglais et espagnol en 1986. Suivant son héritage familial, il devient compositeur et ouvre sa propre maison de disques, après quoi il s’installe à Hollywood avec la ferme intention de poursuivre sa carrière en tant que parolier et pianiste. Parallèlement, il enseigne dans les classes préparatoires de Beverly Hills. Sur sa route, il fait la connaissance de Blythe Newton, une âme sœur sur le plan professionnel et sur le plan privé, puisqu’ils se marient en 1997. On la sait très impliquée tant dans sa carrière musicale que littéraire. De retour dans sa ville natale, Dan Brown devient professeur d’anglais dans une université et professeur d’espagnol dans une petite école. Selon son site web : « Il a a grandi sur un campus de préparation scolaire où il a développé une fascination pour l’interaction paradoxale entre la science et la religion. Ces thèmes ont finalement formé la toile de fond de ses livres. » En effet, à partir de 1996, Dan Brown arrête d’enseigner et se consacre à son nouveau métier d’écrivain.

Si ses trois premiers romans passent inaperçus, le phénomène « Da Vinci Code » devient un best-seller et, à ce jour, reste l’un des livres les plus populaires de tous les temps avec plus de 60 millions d’exemplaires vendus !

En 2005, le magazine TIME décerne à Dan Brown le titre de l’une des 100 personnes les plus influentes au monde. Les rédacteurs lui ont attribué le mérite de « maintenir l’industrie de l’édition à flot, apporter un regain d’intérêt pour Léonard de Vinci et l’histoire des premiers chrétiens, stimuler le tourisme à Paris et à Rome, une adhésion croissante aux sociétés secrètes, la colère des cardinaux à Rome, huit livres niant les revendications du roman et sept guides pour lire avec lui, un flot de thrillers historiques et une franchise cinématographique majeure.« 

Le succès ne s’arrête pas là puisque, outre le fait de relancer les ventes des trois premiers ouvrages de Dan Brown, le célèbre réalisateur Ron Howard adapte le Code Da Vinci au cinéma et confie le rôle de Robert Langdon à Tom Hanks qui en fait une interprétation magistrale… Dan Brown enchaîne les aventures de Robert Longdon, reprise ensuite pour le grand écran.

Ce qui fait le succès de sa plume, c’est un savant mélange d’aventures exaltantes mêlées d’intrigues intelligentes, le tout saupoudré de symbologie et entouré de décryptage d’œuvres d’art. « Le Da Vinci Code annonce l’arrivée d’une nouvelle race de thrillers intelligents, éclairés par la foudre … surprenants à chaque tournant, absorbant à chaque tour, et finalement totalement imprévisibles … jusqu’à sa conclusion étonnante.« 

Et pour moi, qui est Dan Brown ?

daviJ’ai découvert Dan Brown avec le code Da Vinci à sa sortie en 2003, n’ayant pu échapper au battage médiatique qu’il avait suscité. Sachant mon peu d’intérêt pour l’art, j’étais septique quant à ma lecture, mais finalement j’y suis entrée dès les premiers mots pour n’en réchapper qu’à la lecture du mot fin avec la sensation de sortir d’un grand huit ! Phénoménal, ni plus, ni moins ! Bien sûr, ma lecture s’est déroulée en restant toujours à proximité d’une page de recherche Google, sans quoi trop de subtilités me seraient passées sous le nez, vu mon niveau de sous-culture pour tout ce qui touche à l’art (peinture, architecture…). Mais cette manière de nous faire une visite guidée enrichissante sur le plan artistique tout en nous faisant mourir d’angoisse pour nos protagonistes est vraiment un coup de génie ! Après cette lecture, c’était décidé, Dan Brown rejoindrait le cercle (pas très) fermé de mes auteurs « chouchous » !

Pour ceux qui auraient dormi entre 2003 et ce jour et qui ignoreraient l’intrigue de ce célèbre livre culte, voici le résumé babelio : Enfermé dans la Grande Galerie du Louvre, Jacques Saunière n’a plus que quelques instants à vivre. Blessé mortellement, le conservateur en chef va emporter son secret avec lui. Il lui reste cependant un mince espoir de ne pas briser cette chaîne ininterrompue depuis des siècles. Mais il lui faut agir vite. Une seule personne au monde peut prendre la relève, décrypter le code et être traquée à son tour…
De passage à Paris, Robert Langdon, professeur à Havard et spécialiste de symbologie, est appelé d’urgence au Louvre, en pleine nuit. Jacques Saunière, le conservateur en chef a été retrouvé assassiné au milieu de la Grande Galerie.
Au côté du cadavre, la police a trouvé un message codé. Langdon et Sophie Neveu, une brillante cryptographe membre de la police, tentent de le résoudre. Ils sont stupéfaits lorsque les premiers indices le conduisent à l’œuvre de Léonard de Vinci. Ils découvrent également que Saunière était membre du Prieuré de Sion, une société secrète dont avaient fait partie Nexton, Boticelli, Léonardo da Vinci, Victor Hugo, et qu’il protégeait un secret millénaire.
L’enquête de nos deux héros les entraînera à travers la France et le Royaume-Uni, non seulement pour chercher une vérité longtemps cachée concernant la Chrétienté, mais également pour échapper à ceux qui voudraient s’emparer du secret. Pour réussir, il leur faut résoudre de nombreuses énigmes, et vite, sinon le secret risque d’être perdu à tout jamais.

forteresse_248J’ai ensuite découvert « Forteresse Digitale » :

Un code inviolable. 
Une menace pour la liberté.
Une femme en danger.

Salué comme le techno-thriller le plus réaliste et le plus captivant de ces dernières années, le premier roman de Dan Brown dépeint la limite incertaine entre la défense des libertés individuelles et les exigences de la sécurité nationale.

À la National Security Agency, l’incroyable se produit. TRANSLTR, le puissant ordinateur de décryptage, ne parvint pas à déchiffrer un nouveau code. Appelée à la rescousse, Susan Fletcher, la belle et brillante cryptanalyste en chef, comprend qu’une terrible menace pèse sur tous les échelons du pouvoir. La NSA est prise en otage par l’inventeur d’un cryptage inviolable qui, s’il était mis sur le marché, pulvériserait tout le système du renseignement américain !
Emportée dans un tourbillon de secrets et de faux-semblants, Susan se bat pour protéger son pays et sortir l’agence de ce piège. Bientôt trahie par tous, c’est sa propre vie qu’elle devra défendre ainsi que celle de l’homme qu’elle aime.

Les mauvaises langues parleront de réchauffé, moi je parlerai d’un bon thriller qui m’a fait passé un excellent moment. Toutefois, les aventures de Robert Langdon gardent ma préférence…

La dernière en date, je l’ai tout autant aimée que celles qui l’ont précédée. D’ailleurs, je vous l’ai dit il n’y a pas si longtemps que cela ici.

photostudio_1507992240616.png

Après, il est clair que c’est le genre de livres qui ouvre les débats… La religion, l’art, les sectes secrètes… Il est pourtant un point que j’estime très important à souligner : Dan Brown annonce des faits, met en scène des histoires… Mais il arrive toujours à faire en sorte de ne pas poser de jugement. Sincèrement, j’estime que les polémiques autour de ses écrits sont surjouées et n’ont pas de raisons d’être… On ne finit pas un Dan Brown en s’exclamant : Bon sang mais c’est bien sûr ! Dieu n’existe pas ! si on était persuadé du contraire avant d’entamer sa lecture ! Tout juste, on cogite sur les infos qu’on a apprises… On réfléchit, on s’ouvre au monde et à des sujets qui ne nous sont peut-être pas familiers… En tout cas, ça marche comme ça pour moi ! Et si vous voulez savoir ce que je pense de Dieu ??? Je vous l’ai déjà dit…. ou plutôt, j’ai demandé à Alfred de Musset de vous le dire :

Si le Ciel est désert, nous n’offensons personne…

Si quelqu’un nous entend, qu’il nous prenne en pitié…

 

34 réflexions sur “Dan Brown à l’honneur !

  1. Encore un magnifique article pour cet auteur à l’honneur qui le mérite ! Je m’occupe d’ajouter ton article demain et de faire le mien (tardif hein tu me connait maintenant haha !). De mon côté, je n’ai pas lu « Forteresse digitale » que j’ai pourtant dans ma bibliothèque et tu me donnes envie de remédier à cela ! J’avais adoré « Le symbole perdu » et « Inferno » qui m’avaient tous les deux scotché, bien sûr, « Da Vinci Code » reste emblématique pour moi aussi 🙂 Bref, merci pour cet article !! 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : « Oscar Wilde  à l’honneur #7 – Octobre | «Le Rest'o Littéraire

  3. Ping : Récap’ « Auteurs à l’honneur  #7 – Octobre | «Le Rest'o Littéraire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s