« Ne la réveillez pas » – Angélina Delcroix

Lu en : Mars 2020

Ne la réveillez pasJ’ai plongé dans l’univers d’Angelina Delcroix sur les (excellents) conseils d’une lectrice aussi avide que moi et dont les goûts sont sensiblement les mêmes que les miens. Je crois qu’elle se reconnaîtra facilement, mon binôme de lectures et de salons 😉 !
Bref, si elle valide, je sais que je peux y aller les yeux fermés !
Me voilà donc embarquée dans un jeu étrange ! On commence par suivre des « joueurs » qui semblent plutôt être les pantins d’un ignoble monstre de sadisme. Et deux enquêteurs, pourtant distants de nombreux kilomètres, vont se retrouver avec sur les bras une enquête en forme d’énigme…
D’un côté, on a Joy Morel, une jeune femme entêtée et d’allure fonceuse, qui cache pourtant un lourd passé qui a tendance à la faire facilement douter d’elle-même sans rien en laisser paraître à son équipe. De l’autre, Philippe Donelli, un flic teigneux et efficace, rongé par un drame survenu quelques années plus tôt à la suite duquel sa compagne s’est suicidée. Et il s’avère qu’à l’époque, c’est Joy qui était en charge de l’enquête sur ce fameux drame, un fiasco dans sa jeune carrière. Alors, quand elle comprend qu’ils vont devoir collaborer, sa confiance en elle en reprend un coup. Pourtant, l’ingéniosité et la perversité du tueur requièrent toute leur attention et les cadavres se mettent à pleuvoir… Un bras de fer s’engage alors entre l’équipe et le tordu qui mène la danse.
Dans ce thriller, Angelina Delcroix manie habilement différents ingrédients qui font un subtil mélange : manipulation psychologique, tortures physiques abjectes, course contre la montre (et la mort !), introspection, liens entre équipes… Particulièrement bien réussie, cette histoire nous emmène sur une pente savonneuse dont on ignore l’issue, et la seule chose dont on soit certain, c’est que l’atterrissage sera brutal pour nos héros.
J’avais trouvé surprenant un petit manque de cohésion dans le groupe d’enquête au début mais l’illustration faite par l’auteur nous donne les clés pour comprendre comment on peut en arriver à des groupes d’enquêteurs unis comme une famille, et ce développement était particulièrement enrichissant.
Une chose est sûre, sous un minois des plus délicats, Angelina Delcroix cache une imagination débordante de noirceur ! Exactement ce que j’adore !

15 réflexions sur “« Ne la réveillez pas » – Angélina Delcroix

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s