« L’île des Damnés » – Angelina Delcroix

Lu en : Mai 2022

Qui ne s’est jamais dit que la justice était pourrie ? Qui n’a jamais pensé qu’une peine de prison pouvait s’avérer trop douce pour certains, surtout avec les multiples possibilités de réduction de peine ? Et si l’opinion publique est capable de s’embraser pour de telles injustices, qu’en est-il de ces flics qui ont tout donné pour mettre sous les verrous les pires vermines, sacrifiant parfois leurs familles au nom de la justice, et qui les voient ressortir libre comme l’air ?

Le sentiment d’inutilité peut parfois toucher ceux-là, l’impression que lorsque l’on coupe une tête au Mal, dix autres lui repoussent. C’est exactement ce que vit Joy Morel en ce moment au sortir d’une enquête particulièrement éprouvante. Aussi, quand elle prétexte à sa famille et ses collègues un besoin de se mettre au vert, en « retraite » sans possibilité d’être jointe, ceux-ci n’y voient qu’une bonne chose… Pourtant, cette mise au vert n’est rien d’autres qu’une excuse destinée à couvrir la mission qui lui a été imposée par une cellule secrète du gouvernement : intégrer une île-prison, espèce de projet-pilote, sur laquelle sont envoyés sur base volontaire des criminels de tous poils, surtout les pires. Chargés d’étudier en immersion le projet, un flic et une psychologue sont portés disparus, ne s’étant pas présentés au point de rendez-vous pour l’exfiltration. Joy est donc envoyée pour les retrouver, secondée par Hoche, nouveau venu de son équipe dont les manières brutales et antipathiques ne s’accordent pas avec l’humanité innée de Joy. Une fois sur place, les ennuis sont au rendez-vous dès la première seconde, et les psychopathes rivalisent d’imagination pour s’assurer de nourrir au mieux leurs pulsions dévastatrices.

Pour Joy, il va falloir non seulement mener à bien sa mission mais aussi tenter au mieux de s’imposer pour ne pas laisser les pires ordures de l’île la détruire ! Heureusement, bien que tous criminels, l’île ne regorge pas que de psychopathes, et Joy sera bien forcée d’admettre que la criminalité ne se mesure pas toujours sur une échelle statique…

C’était un plaisir de retrouver la torturée Joy Morel, déjà héroïne de plusieurs tomes (« Ne la réveillez pas« , « Si je serais grande » et « Un peu beaucoup… jusqu’à la Mort« ). La mise en situation est totalement inédite, il n’y aura ni procédure ni technologie pour aider Joy à mener à bien sa mission, elle ne pourra compter que sur son instinct de survie.

Ça fleurait un peu le blogbuster à l’américaine, un scénario très imagé qui ferait un excellent sujet pour Hollywood, avec tout ce que ça comporte d’excès car, avouons-le, il y a un petit côté too much, ne serait-ce que par la profusion de psychopathes qui peuplent l’île ! Si l’on arrive à écarter notre petit côté terre-à-terre (comprenez : si l’on s’arrête de s’écrier WTF ! à chaque élément un peu gros), il est tout à fait possible de passer un excellent moment de lecture ! J’ai quand même trouvé la mise en place un peu longue, mais l’île regorgeant de personnalités, c’était un passage obligé pour s’imprégner de l’ambiance.

Et finalement, il y a pas mal de leçons à tirer de cette histoire, à commencer par notre propension à juger trop vite… Une fois de plus, Angelina Delcroix nous rappelle que rien n’est tout noir ou tout blanc. Son arme à elle, c’est l’écriture et, comme à chaque fois, elle a été redoutablement efficace sur moi !

16 réflexions sur “« L’île des Damnés » – Angelina Delcroix

  1. J’avais adoré Ne l’a réveillez pas où l’on trouvais déjà Joy comme personnage. Alors je suis contente de voir qu’elle apparaît de nouveau ici (même si il fait légèrement blockbuster 😁). Faudrais que je relise le premier et que je me lance dans les suivants (Si je serais grande attend depuis quelques temps dans ma PAL). ☺️

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s