« Un peu beaucoup… Jusqu’à la mort » – Angélina Delcroix

Lu en : Juin 2020

CVT_Un-peu-beaucoup-Jusqua-la-mort_929En mars dernier, j’ai fait connaissance avec la plume d’Angelina Delcroix. Avec « Ne la réveillez pas« , elle a planté son décor. Avec « Si je serais grande« , elle a rudoyé nos émotions. Cette fois, Angelina Delcroix va s’attaquer à nos préjugés en concoctant un cocktail explosif dans lequel elle a mélangé des ingrédients aussi dangereux que l’alcool, la jalousie et le complexe d’œdipe, tout cela pour nous prouver que tous les héros ne sont pas gentils et que tous les psychopathes ne sont pas nés de parents violents ! Autant de notions qui vont se percuter dans ce nouvel opus qui nous ramène dans l’équipe de l’adjudante Joy Morel, toute jeune maman. Joy découvre le rôle de mère, mais son côté flic la tiraille. Et il se réveille d’autant plus lorsqu’un cadavre de femme mutilé est découvert à côté de celui de son mari, vraisemblablement victime d’un coma éthylique. La voilà donc de retour au sein d’une équipe dont la cohésion a été mise à mal par les événements tragiques qui concluaient le tome précédent (et dont je ne dirai rien !) En plus de ses propres doutes, Joy va devoir affronter une équipe émotionnellement fragilisée dans laquelle un nouveau membre doit s’intégrer. Et celui-ci manie plus habilement le cynisme et la mauvaise humeur que l’empathie ! N’empêche, ses coups de gueule indélicats sont malgré tout motivés par un constat qui n’échappe à aucun lecteur, et si elle veut être efficace, l’équipe va devoir se reprendre en main.

Les aspects psychologiques sont une nouvelle fois le point fort de l’auteur qui semble aussi à l’aise pour parler de deuil que d’enfance perturbée ou d’alcoolisme, ce qui confère à ce roman des qualités indéniables. L’écriture s’affirme également et les questions ouvertes dans le précédent tome trouvent enfin des réponses. 

En conclusion, vivement septembre pour découvrir le prochain livre de cette nouvelle voix du polar sur laquelle il faudra dorénavant compter !

 

15 réflexions sur “« Un peu beaucoup… Jusqu’à la mort » – Angélina Delcroix

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s