« L’affaire Clara Miller » – Olivier Bal

Lu en : Avril 2020

l'affaire clara millerDécouvert récemment grâce aux précieux conseils de ma jumelle polardeuse qui s’était égarée dans la profondeur du regard des explications de l’auteur au salon Iris Noir, j’avais goûté à la plume d’Olivier Bal. Elle m’avait largement conquise ! (Vous vous en souviendrez ici et !) C’était une évidence donc que je craque pour son dernier roman.

Gros tournant pour cet opus, quoique l’on passe finalement d’une exploration des rêves à une autre, puisque l’on va se pencher sur la vie d’une Rock Star, qui, pour tout fan, s’apparente à un rêve éveillé !

Mais la réalité est-elle aussi magique ? Après les concerts survitaminés, lorsque le public regagne ses pénates, où atterrissent les paillettes ?

C’est exactement ce que va nous dévoiler Olivier Bal dans un roman choral des plus convaincant ! Choral parce que l’auteur va laisser la parole à différents protagonistes qui détiennent tous une infime clé du mystère.

Paul Green est journaliste. Pas un noble journaliste globe-trotter qui risque sa vie pour nous conter la guerre. Non. Lui, il risque plutôt sa santé pour un vulgaire journal people. Mais, derrière l’apparente presse à scandale, c’est la vérité que cherche Paul. Il ne croit pas au suicide de Clara Miller, son amie de longue date retrouvée noyée dans le tristement célèbre « Lac aux Suicidées ». Il se met alors à s’acharner sur Mike Stilth, rock star internationale. Celui-ci est passé maître dans l’art de protéger sa vie privée, et notamment l’existence de ses enfants qui vivent dans une sorte de forteresse cachée qui n’est pas sans évoquer Neverland.

Autour de l’artiste et de ses effusions gravite Joan Harlow. Officiellement attachée de presse, on découvre vite qu’elle est à l’origine du label Stilth, faisant également office tant de baby-sitter pour la fantasque star que de nettoyeuse pour couvrir chacune de ses frasques. Il y a aussi Eva et Noah, les enfants de la star que celle-ci surprotège. Et malgré la menace constante que représente le service de sécurité qui les entoure, ces enfants deviennent le Saint-Graal dont ont fait la quête bon nombre de paparazzis qui campent dans les bois qui entourent la propriété de Stilth,

Sur plusieurs années, ces personnalités vont devenir les pièces maîtresses d’une intrigue en 3D comme je les aime avec des personnages secondaires qui ne sont pas en reste !

Derrière le clinquant slogan « Sexe, drogue & Rock ‘n Roll » se camouflent mille autres fêlures que l’on cache ou que l’on se cache ! Toujours justes, les phrases d’Olivier Bal étaient empreintes d’une désarmante sincérité. Les attitudes d’ado capricieux de la rock star m’ont rappelé la biographie de Steven Tyler (mon retour ici), aussi poignante que révoltante, et le lecteur ne sait plus s’il doit haïr Mike Stilth ou le plaindre sincèrement.

Tous les personnages de l’histoire sont travaillés pour mettre en lumière la vraie complexité de la nature humaine.

Mais ce livre avait un autre atout de poids : le côté cinématographique de la plume qui la rend encore plus captivante. Mention spéciale pour le passage où Olivier Bal nous balance l’intro de « Sympathy for the Devil ». Je l’ai vue, cette scène, avec la musique qui monte en puissance, tandis que la camera s’éloigne de la scène en tournoyant au ralenti.. Grandiose et inoubliable ! Surtout pour une fan absolue de Rock telle que moi !

La conséquence de cet argumentaire est sans appel : ce livre est un coup de cœur ! Alors précipitez-vous pour l’acheter. Pas d’excuses, les librairies rouvrent aujourd’hui ! 😉

 

 

 

12 réflexions sur “« L’affaire Clara Miller » – Olivier Bal

  1. Ping : Olivier Bal – L’Affaire Clara Miller | Sin City

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s