« L’enclave » – Nicolas Druart

Lu en : Juillet 2021

L'enclave par Druart

Et me revoilà à partir à la rencontre d’un village où les disparitions mystérieuses se multiplient ! Décidément, j’ai vraiment pris un abonnement ! Cette fois, je pars en Aveyron, sur les traces de Stan, jeune flic fraîchement débarqué et qui sent rapidement qu’on lui cache des choses, et de Vanessa, qui accompagne un groupe de jeunes en situation de handicap mental en vacances dans le même village. Durant une excursion, les voilà perdus dans l’enclave, dont ils ne savent qu’une chose : personne ne peut s’y aventurer ! Il s’agit d’un lieu interdit, même pour Stan, ce qui va rapidement l’énerver…

Je dois avouer que rapidement, l’histoire de Vanessa s’est transformée en chasse à l’homme style film classique de série B ! D’ailleurs, même l’héroïne s’est comparée avec les écervelées qui y tentent d’échapper à un monstre sanguinaire. Pour le coup, j’étais assez d’accord avec elle, ce qui était plutôt mauvais signe quand on sait que je déteste particulièrement ce genre de films ! Je me sentais un peu plus sereine pendant les passages avec l’équipe de flics : Stan, chef mais nouveau et qui tente malgré tout d’imposer son autorité, quitte à taper dans la fourmilière et déterrer de vieilles affaires, et Gaëlle, son équipière dynamique et sympathique (oui, et sexy…). Mais Stan souffre d’un affreux défaut qui m’a exaspérée tout le livre : il a une fâcheuse tendance à avoir des pensées bourrées de clichés sur sa femme, enceinte de 8 mois ! Les remarques sur les bas de contention, la baleine qui se déplace, j’en passe et des meilleurs, voilà qui m’a rendue totalement dingue ! Une femme enceinte ne se transforme pas systématiquement en cachalot geignard, non mais ho !

Tout ça pour dire que franchement, je pense que l’auteur a forcé volontairement tous les traits (ça se sent dans les poursuites, dans la somme de tordus qui peuplent l’enclave, dans le déferlement de violence, dans les dialogues…) mais que je ne suis pas le bon public pour cela. Je salue quand même la fin qui me semblait bien rattraper le coup et même expliquer le déroulement de l’intrigue, mais pas suffisamment pour que je puisse dire que j’ai apprécié ma lecture.

Bien sûr, comme toujours, l’écriture de l’auteur n’est nullement à remettre en cause, j’étais juste le mauvais public ! Mais je n’ai pas de doute que ce livre puisse plaire, eu égard aux nombreux retours positifs, notamment celui d’Yvan que je vous invite à découvrir ici !

15 réflexions sur “« L’enclave » – Nicolas Druart

  1. Ping : « Les soeurs de Montmorts » – Jérôme Loubry – Mes Lectures du Dimanche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s