« Douve » – Victor Guilbert

Lu en : Mai 2021

Douve - broché - Victor Guilbert - Achat Livre ou ebook | fnac

Décidément, en ce moment, toutes mes lectures m’emportent dans de drôles de villages à l’atmosphère étrange ! Une fois de plus, me voilà entraînée vers un petit coin perdu dans lequel les cachotteries règnent en maîtres. Pour Hugo Boloren, Douve est une énigme. Tout ce qu’il en sait, c’est que près de quarante ans plus tôt, sa mère, journaliste, et son père, policier, s’y sont rendus pour une chasse à l’homme dont l’histoire fut ensuite publiée dans un roman signé de la main de sa mère. Une réflexion surprise dans sa jeunesse (« Le gamin a Douve dans les veines ») l’a toujours poussé à croire qu’un mystère entourait sa naissance, aussi l’annonce d’un homicide dans ce « charmant » petit village le décide à pousser plus avant sa curiosité. Policier lui aussi, il part à la rencontre du petit village qui aurait tout pour être charmant s’il n’y pleuvait pas tout le temps et si ses habitants étaient moins étranges, comme unis autour d’un secret…

Dans ses bagages, il emporte le livre de sa mère, qu’il compte bien enfin découvrir, au même rythme que les investigations qu’il entame, proposant au lecteur une histoire en deux temps, qu’on suivra au même rythme qu’Hugo, notre narrateur.

Moins poétique que « La forêt des disparus », moins oppressant que « Le village des ténèbres », « Douve » est pourtant une balade très agréable, rythmée par des rencontres étranges d’habitants farfelus qui vivent dans un lieu qui semble souffrir d’une mauvaise réputation, peut-être pas méritée mais dans laquelle ils semblent se complaire. C’est étrange comme, malgré une intrigue pleine de dangers, et notamment pour le narrateur qui subit quelques dommages corporels au passage, l’histoire se lit sans pression. C’est certainement lié au ton du narrateur, qui m’a particulièrement plu. Un peu cynique et teintée d’humour, la narration emporte et le secret, au fur et à mesure qu’il se dévoile, offre un tableau totalement original que j’ai beaucoup apprécié !

Mon plaisir de lecture tient donc particulièrement à l’écriture assez originale et à un secret collectif qui ne l’est pas moins ! Une belle découverte, donc, que je ne peux que vous conseiller !

15 réflexions sur “« Douve » – Victor Guilbert

  1. Ping : « Les soeurs de Montmorts » – Jérôme Loubry – Mes Lectures du Dimanche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s